Source ID:; App Source:

Wall Street finit en légère hausse

Les investisseurs américains reléguaient pour l'instant au second... (PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS)

Agrandir

Les investisseurs américains reléguaient pour l'instant au second plan ces tensions géopolitiques toujours extrêmement vives pour se concentrer sur un déluge de résultats trimestriels aux États-Unis.

PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a accueilli avec le sourire mardi une salve de résultats d'entreprises aux États-Unis et des indicateurs encourageants, tout en gardant l'oeil sur les tensions géopolitiques. L'annonce de solides résultats financiers par le Canadien National (T.CNR) a permis à la Bourse de Toronto de clôturer en hausse.

Le dollar canadien a reculé de 0,06 cent US, à 93,14 cents US.

---------------

Les marchés à la clôture :

  • TSX 15 315,13 / 65,14 (0,43%)
  • Dow Jones 17 113,54 / 61,81 (0,36%)
  • S&P 500 1 983,52 / 9,89 (0,50%)
  • NASDAQ 4 456,02 / 31,32 (0,71%)
----------------

La publication d'une nouvelle série de publications trimestrielles depuis la clôture du marché lundi soir a donné un coup de pouce au marché pour aller de l'avant, et reléguer pour un temps les craintes géopolitiques au second plan.

Les entreprises américaines ont dans l'ensemble fait part de «résultats assez solides» jusque-là, a jugé Brent Schutte, de BMO Private Bank.

Quelque 17% des résultats des sociétés membres de l'indice S&P 500 se sont avérés dans l'ensemble «encourageants», ont estimé de leur côté des experts de Wells Fargo.

Wall Street tentait de confirmer, à travers ces publications, la tendance à l'embellie économique aux États-Unis au deuxième trimestre, dessinée jusque-là par une série d'indicateurs encourageants.

La chaîne de restauration rapide Chipotle et le groupe de défense Lockheed Martin ont été les mieux accueillis depuis hier soir, tandis que les géants agroalimentaires Coca-Cola et McDonald's ont déçu.

Au total, quelque 150 entreprises du S&P 500 annonçaient leurs comptes trimestriels cette semaine, selon Briefing.com, mardi étant la journée la plus chargée, avec notamment Apple et Microsoft après la clôture mardi.

«Le marché reprend un peu du poil de la bête et répond à des bonnes nouvelles économiques aux États-Unis, en ce qui concerne le rythme de l'inflation ou de l'immobilier notamment», a aussi commenté Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

Conformément aux attentes, les prix à la consommation ont progressé de 0,3% sur un mois en juin, décélérant leur augmentation après trois mois consécutifs d'accélération. Dans l'immobilier, les reventes de logements en juin ont fortement augmenté.

Sur le front diplomatique, les investisseurs américains sont restés très attentifs à la situation en Ukraine et au Proche-Orient, «espérant que la diplomatie (allait) prévaloir», a expliqué M. Cardillo.

Le marché obligataire a progressé. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a reculé à 2,466%, contre 2,474% lundi soir, et celui à 30 ans à 3,252% contre 3,264% en fin de semaine dernière.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer