Wall Street rebondit

Wall Street a nettement rebondi vendredi au lendemain d'une lourde chute, les... (PHOTO STAN HONDA, AFP)

Agrandir

PHOTO STAN HONDA, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Wall Street a nettement rebondi vendredi au lendemain d'une lourde chute, les bons résultats de Google et un optimisme franc sur la saison des résultats reléguant au second plan un flot de mauvaises nouvelles géopolitiques. La Bourse de Toronto a clôturé en hausse. Le dollar canadien a de son côté gagné 0,19 cent US et a terminé la journée à 93,14 cents US.

----------------------------

Les marchés à la clôture :

  • TSX 15 266,57 / 62,09 (0,41%)
  • Dow Jones 17 100,18 / 123,37 (0,73%)
  • S&P 500 1 978,22 / 20,10 (1,03%)
  • NASDAQ 4 432,15 / 68,70 (1,57%)

----------------------------

La Bourse de New York avait dégringolé jeudi, craignant que l'écrasement d'un avion de ligne en Ukraine, probablement abattu par un missile, ne provoque une escalade des tensions dans cette région en crise et ne pèse sur l'économie mondiale.

L'annonce du déclenchement d'un assaut terrestre des Israéliens dans la bande palestinienne de Gaza, visant à anéantir les infrastructures du Hamas, avait ensuite jeté un peu plus d'huile sur le feu géopolitique mondial, et accentué la chute des indices.

Dès l'ouverture de la séance vendredi, cependant, les investisseurs avaient retrouvé le sourire. Les indices repartaient nettement dans le vert, et l'indice de volatilité, le VIX, dit «indice de la peur», était envoyé au tapis après avoir explosé la veille.

«Wall Street fait preuve d'une résistance impressionnante et balaie d'un revers de la main les nouvelles négatives aujourd'hui pour se concentrer sur les bons résultats de Google» et, dans une moindre mesure, de GE, a commenté Michael James, de Wedbush Securities.

Profitant d'une forte hausse de ses volumes de publicité, qui a éclipsé des bénéfices moindres qu'espéré, le géant internet a vu ses revenus progresser plus que prévu au deuxième trimestre. Son action (classe C) a grimpé de 3,72% à 595,08 dollars.

Le conglomérat General Electric, qui a dégagé comme prévu au deuxième trimestre un bénéfice en hausse, a reçu toutefois un accueil un peu moins chaleureux (-0,56% à 26,46 dollars) en début d'échanges, en raison notamment d'un chiffre d'affaires légèrement inférieur aux prévisions.

«Plus on s'avance dans la saison des résultats, plus les investisseurs sont concentrés sur le potentiel de hausse des indices» en cas de chiffres satisfaisants, a noté David Levy, de Kenjol Capital Management.

Avec une telle séance de rebond, «les courtiers ont démontré qu'ils avaient envie d'acheter des actions et de prendre des risques, en profitant de tout mouvement de recul des indices» pour pénétrer sur le marché, a-t-il estimé.

Sur le front des indicateurs, l'annonce d'une baisse-surprise du moral des ménages aux États-Unis en cours de matinée, selon une première estimation pour le mois de juillet, n'a pas ému outre mesure des opérateurs rassurés par ailleurs par une nouvelle hausse de l'indicateur composite du Conference Board sur l'activité économique.

AMD plonge 

Le groupe informatique IBM a dépassé de peu les attentes au deuxième trimestre, mais a vu son titre stagner, à 192,50 dollars.

Le fabricant de microprocesseurs AMD, en nette perte de vitesse face au poids lourd du secteur Intel, et qui a fait état d'un bénéfice légèrement inférieur aux attentes, a plongé de 16,19% à 3,83 dollars.

Les résultats du groupe industriel Honeywell ont été mieux accueillis, il a pris 1,73% à 96,82 dollars.

Le géant de la distribution en ligne Amazon, qui a lancé vendredi aux États-Unis un service d'accès illimité sur abonnement à des livres électroniques, a avancé de 1,76% à 358,66 dollars.

Les laboratoires pharmaceutiques AbbVie qui va racheter son homologue de droit irlandais Shire pour 54,7 milliards, est monté de 2,60% à 54,91 dollars.

Accusée par la justice américaine d'avoir facilité des livraisons de drogue et de médicaments vendus illégalement sur internet, la société de messagerie FedEx a pris toutefois 0,64% à 152,87 dollars.

Après une nette progression la veille, le marché obligataire est parti en baisse, un signe de calme quelque peu retrouvé sur les marchés. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a avancé à 2,484%, contre 2,475% jeudi soir, et celui à 30 ans à 3,292% contre 3,290% la veille.

Toronto

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse alors que les opérateurs de marché ont commencé à faire fi des préoccupations de nature géopolitique entourant l'Ukraine.

Le dollar canadien a de son côté gagné 0,19 cent US et a terminé la journée à 93,14 cents US. Le secteur industriel a mené la danse à Toronto, où les actions du Canadien Pacifique (TSX:CP) ont augmenté de 6,76 $, soit 3,34 pour cent, à 209,09 $, au lendemain d'un gain de 2,25 pour cent ayant suivi l'annonce de solides résultats financiers trimestriels.

Le (T.CNR) , dont les résultats doivent être dévoilés lundi, a quant à lui vu son titre avancer de 1,31 $, à 73,08 $.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer