Source ID:; App Source:

Wall Street sur la touche

Le marché «baisse un peu en attendant toute... (BRENDAN MCDERMID)

Agrandir

Le marché «baisse un peu en attendant toute une salve de données plus tard dans la semaine, dont le rapport sur l'emploi américain vendredi et la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne jeudi», ont relevé les analystes de Charles Schwab.

BRENDAN MCDERMID

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

La Bourse de New York, jusque-là à des niveaux record, a légèrement reculé mardi, manquant d'appétit avant des rendez-vous économiques majeurs en fin de semaine des deux côtés de l'Atlantique.

------------------

Les marchés à la clôture :

  • TSX : +53,93 (0,37%) à 14 734,69

  • Dow Jones : -21,29 (-0,13%) à 16 722,34

  • S&P 500 : -0,73 (-0,04%) à 1 924,24

  • NASDAQ : -3,12 (-0,07%) à 4 234,08

-----------------La séance n'a été «ni très bonne, ni désastreuse aujourd'hui», a commenté Michael James, de Wedbush Securities.

Le marché «est très acheté» et les investisseurs anticipent «de gros mouvements dans un sens ou dans l'autre avec la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi et les chiffres sur l'emploi américain vendredi», a-t-il expliqué.

La décision de la BCE «pourrait marquer le début d'un plan massif d'assouplissement monétaire dans l'une des plus grandes zones économiques mondiales», ce qui incite les opérateurs à la prudence, a renchéri Steven Rosen de la Société Générale.

Le seul indicateur majeur du jour a concerné les commandes industrielles aux États-Unis en avril. Les indices ont repris un peu de vigueur dans la matinée après l'annonce d'une progression plus forte que prévu (+0,7%) de cet indicateur. Il est monté à son plus haut niveau depuis 1992.

Les courtiers ont aussi accordé de l'attention à des chiffres mensuels particulièrement encourageants sur les ventes de voiture dans le pays en mai: GM (+1,15% à 35,36 dollars), Ford (+0,67% à 16,55 dollars) ou encore Chrysler ont annoncé avoir enregistré leur meilleur mois depuis six ans.

Quiksilver prend l'eau

Parmi les autres valeurs du jour a figuré l'opérateur de téléphonie mobile AT&T (-0,68% à 35,20 dollars), qui a relevé pour la deuxième fois sa prévision annuelle de chiffre d'affaires, mais a abaissé celle pour son bénéfice net par action.

Le groupe alimentaire Hillshire Brands, cible d'une surenchère entre Pilgrim's Pride (-2,24% à 25,34 dollars) et Tyson Foods (-3,04% à 42,08 dollars), a grimpé de 9,48% à 58,65 dollars. Il a accepté d'ouvrir des discussions avec ses acquéreurs potentiels tout en affirmant sa détermination à mener à bien l'acquisition de Pinnacle Foods (+3,21% à 32,77 dollars) récusée par ses deux soupirants.

La chaîne de magasins d'articles bradés Dollar General s'est appréciée de 3,89% à 56,41 dollars malgré un bénéfice légèrement en dessous des attentes. Mais le groupe a aussi réaffirmé sa prévision pour l'année et a fait part d'un chiffre d'affaires qui s'améliore.

En revanche la marque de vêtements pour surfeurs Quiksilver s'est effondrée de 41,11% à 3,41 dollars après avoir fait état d'un chiffre d'affaires en baisse de 9%.

Facebook, qui va acheter la startup finlandaise Pryte, créatrice d'un système permettant d'acheter de la connexion à la demande quand on veut utiliser une application spécifique sur un téléphone intelligent, a lâché 0,33% à 62,87 dollars.

Google, dont le groupe sud-coréen Samsung commence à prendre ses distances avec la présentation mardi d'un téléphone intelligent utilisant un système d'exploitation maison, Tizen, a reculé de 1,62% à 544,94 dollars.

Le marché obligataire a nettement reculé. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a progressé à 2,593% contre 2,534% lundi soir, et celui à 30 ans à 3,435% contre 3,377% la veille.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer