Source ID:; App Source:

Wall Street retrouve des couleurs

Dans le sillage des places européennes et asiatiques,... (Photo Richard Drew, AP)

Agrandir

Dans le sillage des places européennes et asiatiques, qui bénéficiaient d'un apaisement sur le marché des changes des pays émergents, la place new-yorkaise tentait de retrouver son calme.

Photo Richard Drew, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Wall Street a rebondi mardi, aidée par des résultats d'entreprises et des indicateurs globalement de bonne tenue, tout en surveillant l'ouverture d'une réunion de politique monétaire aux États-Unis.

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse après avoir encaissé une série de fortes baisses en raison de l'inquiétude entourant les marchés émergents. Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié à un nouveau creux de quatre ans et demi, avec un recul de 0,35 cent US à 89,64 cents US.

-----------------

Les marchés à la clôture:

  • TSX 13 687,66 / 105,37 (0,78%)
  • Dow Jones 15 928,56 / 90,68 (0,57%)
  • S&P 500 1 792,50 / 10,94 (0,61%)
  • NASDAQ 4 097,96 / 14,35 (0,35%)

----------------

Wall Street retrouve son calme

Dans le sillage des places européennes et asiatiques, qui ont bénéficié d'un apaisement sur le marché des changes des pays émergents, la place new-yorkaise est parvenue à retrouver son calme. La volatilité, mesurée par l'indice VIX, dit «indice de la peur», a ainsi perdu 9,18% sur la séance après s'être envolée au cours des dernières séances.

Si la nouvelle d'une chute inattendue des commandes de biens durables aux États-Unis en décembre a quelque peu freiné les velléités de rebond du marché à l'ouverture, les investisseurs ont par la suite été rassurés par l'embellie-surprise du moral des ménages américains en janvier, annoncée dans la matinée.

«Il semblerait que les Américains ont une perception plus optimiste de l'économie, qu'ils font davantage confiance à leurs propres perspectives d'emploi» et leur capacité d'achats, «même s'il y a une différence importante entre ce que les gens disent et ce qu'ils font», a commenté Bill Lynch, gérant de portefeuilles pour Hinsdale Associates.

Dans l'immobilier, les prix des logements ont augmenté en novembre aux États-Unis pour le 22e mois consécutif, conformément aux attentes.

Wall Street a également suivi de près l'ouverture dans l'après-midi d'une réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), la dernière sous la présidence de Ben Bernanke, remplacé vendredi par Janet Yellen. Une majorité d'économistes tablent sur l'annonce d'une nouvelle réduction, de 10 milliards, à 65 milliards de dollars, des rachats d'actifs par la banque centrale en février et sur un maintien des taux directeurs à des niveaux proches de zéro.

Apple déçoit

Des résultats trimestriels supérieurs aux attentes dans de nombreux secteurs de l'économie américaine, avec les publications du constructeur automobile Ford, du chimiste DuPont, du laboratoire pharmaceutique Pfizer ou du câblo-opérateur Comcast, ont aussi participé à la bonne humeur des courtiers.

Ford, qui a notamment annoncé une perte réduite en Europe en 2013 et prévu une autre année «solide» en 2014, a grappillé 0,06% à 15,72 dollars.

Pfizer s'est hissé, quant à lui, à 30,42 dollars, montant de 2,56%. Il a fait mieux que prévu en 2013, avec un bond de 51% de son bénéfice net, en raison notamment de la cession de la division de santé animale Zoetis.

Le chimiste DuPont, qui a réalisé en 2013 des performances financières supérieures aux attentes, en plein milieu d'un ambitieux changement de cap stratégique, a reculé quant à lui de 1,11% à 59,57 dollars.

Le câblo-opérateur américain Comcast a pris pour sa part 1,64% à 53,35 dollars, aidé par l'annonce d'un chiffre d'affaires meilleur qu'attendu et d'une augmentation de son dividende, selon la maison de courtage Charles Schwab.

Plombé par des ventes de Noël d'iPhone décevantes et des prévisions inférieures aux attentes, Apple a chuté de 7,99% à 506,50 dollars, pesant sur l'indice composite Nasdaq, dont il est une valeur vedette.

Malgré l'annonce d'une forte perte annuelle, la compagnie aérienne American Airlines, issue de la fusion avec US Airways, a bénéficié de l'annonce de résultats ajustés et de ventes supérieurs aux attentes en 2013, s'adjugeant 5,90% à 31,96 dollars.

Avant la publication de leurs résultats, l'opérateur de téléphonie AT&T et le portail internet Yahoo! ont pris respectivement 0,57% à 33,70 dollars et 4,28% à 38,22 dollars.

Le marché obligataire a progressé. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a reculé à 2,746% contre 2,766% lundi soir et celui à 30 ans à 3,672% contre 3,680%.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer