L'opérateur boursier NYSE Euronext, qui gère notamment la Bourse de New York et de Paris et va être racheté par l'américain ICE, était depuis sa création il y a près de 6 ans le premier marché boursier intercontinental du monde.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Il réunissait depuis le 15 février 2007 la Bourse de New York (New York Stock Exchange, NYSE) et le groupe boursier européen Euronext qui regroupe les Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne ainsi que le marché à terme Liffe, situé à Londres.

L'entité NYSE Euronext est cotée parallèlement sur Euronext Paris et à la Bourse de New York.

En tant qu'opérateur boursier, NYSE Euronext gère les cotations de sociétés, de plus de 500 indices boursiers, les transactions sur les instruments dérivés (obligations, contrats à terme...) et de nombreux autres produits financiers complexes.

Plus de 8000 valeurs sont cotées sur les écrans du groupe provenant de quelque 55 pays, ce qui représente environ 40% du commerce mondial des actions, selon des chiffres de NYSE Euronext.

Confronté à une course de vitesse dans les transactions et à une sophistication des produits financiers, le groupe boursier est contraint d'investir de fortes sommes dans les innovations technologiques.

En 2011, le groupe a enregistré un bénéfice net en hausse de 4,3% à 602 millions de dollars, mais souffre depuis quelques années d'un repli du marché des produits dérivés.

La baisse des volumes de transactions sur les places boursières affecte également les performances de l'opérateur boursier. Au troisième trimestre 2012, son bénéfice net a été presque divisé par deux, à 108 millions de dollars (84,5 millions d'euros).

Début 2012, le groupe a échoué à fusionner avec l'allemand Deutsche Börse, le projet ayant été repoussé par la Commission européenne au motif qu'il aurait engendré un mastodonte dans le domaine des dérivés.

L'union entre ICE et NYSE Euronext s'inscrit dans une course mondiale à la domination du secteur où les grandes Bourses cherchent à grandir davantage pour attirer de nouvelles entreprises et toujours plus de capitaux.

Basé à Atlanta, ICE, qui va payer 8,2 milliards de dollars pour racheter NYSE Euronext, est spécialisé dans les matières premières, les produits financiers liés aux changes ou aux taux d'intérêt.