La Bourse de New York a fini en hausse mardi, au plus haut depuis juillet, encouragée par les prévisions du producteur d'aluminium Alcoa et la progression des marchés en Asie et en Europe: le Dow Jones a gagné 0,56% et le Nasdaq 0,97%.

Mis à jour le 10 janv. 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon les chiffres définitifs, le Dow Jones Industrial Average est monté de 69,78 points à 12 462,47 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 25,94 points à 2702,50 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a engrangé 0,89% (11,38 points) à 1292,08 points.

La Bourse de Toronto, elle, a clôturé en hausse, mardi, l'indice composé S&P/TSX ayant gagné 73,94 points, à 12 270,66 points, sur un volume de plus de 386,2 millions d'actions négociées.

Le Dow Jones s'est hissé au plus haut niveau depuis le 26 juillet malgré la publication de résultats en demi-teinte par Alcoa, première multinationale américaine à faire le point sur ses comptes du quatrième trimestre 2011.

Le géant de l'aluminium a enregistré une perte légèrement plus marquée qu'anticipé mais «il a délivré des prévisions solides, c'est une bonne nouvelle», a observé Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

Le groupe avait préparé les investisseurs à des résultats médiocres en annonçant une réduction de ses capacités pour répondre à une baisse de la demande. Il a estimé cependant lundi soir que la consommation mondiale progresserait de 7% cette année. Le titre a pris 0,16% à 9,44$.

Plus généralement, aux États-Unis, «les indicateurs économiques de décembre étaient bons et nous disent que le cycle actuel du marché est loin d'être fini. C'est l'opinion qui prévaut: la situation s'améliore», a estimé Hugh Johnson, de Hugh Johnson Advisors.

«La situation en Europe reste très incertaine, mais les perspectives pour l'économie américaine et les résultats des sociétés s'améliorent», a-t-il poursuivi.

Sur le front de la crise en Europe, les investisseurs ont été soulagés des déclarations de l'agence Fitch, qui a assuré qu'elle ne prévoyait pas d'abaisser en 2012 la note de solvabilité «AAA» de la France.

Le marché a aussi réagi aux chiffre du commerce extérieur de la Chine. Comme ils ont montré un ralentissement de la hausse des exportations comme des importations en décembre, ils ont suscité des «espoirs d'assouplissement monétaire» de la banque centrale pour soutenir l'activité, ont noté les analystes Charles Schwab.

Sur le marché obligataire, sans direction, le rendement du bon du Trésor à 10 ans a fini à 1,972% contre 1,960% lundi soir, et celui à 30 ans à 3,027% contre 3,029% la veille.