La Bourse de New York a fini en fort repli lundi, plombée à nouveau par la crise de la dette souveraine en Europe et par un indicateur décevant aux États-Unis: le Dow Jones a perdu 2,13% et le NASDAQ 1,98%.            

Mis à jour le 17 oct. 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon les chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a abandonné 247,49 points à 11 397,00 points et le NASDAQ, à dominante technologique, 52,93 points à 2614,92 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a lâché 1,94% (23,72 points) à 1200,86 points.

«On a placé trop d'attentes dans la réunion (des ministres des Finances) du G20» qui s'est tenue ce week-end à Paris, a souligné Marc Pado, courtier chez Cantor Fitzgerald.

«Les titres financiers sont au centre de l'attention après que l'Allemagne a réduit les espoirs d'un règlement rapide de la crise de la dette en Europe», a noté pour sa part Sameer Samana, de Wells Fargo Advisors.

«On était vulnérables aux mauvaises nouvelles», a résumé M. Pado à propos des déclarations du porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, à l'origine de la frilosité des places boursières.

Après avoir ouvert en hausse, réconfortées par l'assurance donnée par la présidence française du G20 que les Européens apporteraient une réponse «décisive» à la crise à l'occasion de leur sommet du 23 octobre, les Bourses ont changé d'orientation, dans le sillage des propos de M. Seibert.

Sur le front américain, l'indice Empire State publié par la banque centrale américaine (Fed) est toutefois venu rappeler que l'économie de la première puissance de la planète était toujours chancelante.

L'activité manufacturière de la région de New York a ainsi reculé en octobre pour le cinquième mois d'affilée. Cet indicateur a progressé de 0,3 point par rapport à septembre, en données corrigées des variations saisonnières mais il est resté négatif, à -8,5, alors que les analystes l'attendaient à -4,0.

Le marché obligataire a fini en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 2,155% contre 2,232% vendredi soir et celui à 30 ans à 3,136% contre 3,209%.

À Toronto

La Bourse de Toronto a terminé la séance de lundi en forte baisse après que l'Allemagne eut tempéré les attentes quant à l'issue du sommet européen qui s'en vient et à la mise en place d'une solution rapide pour régler les problèmes de dettes du continent.

L'indice composé S&P/TSX a retraité de 158,7 points à 11 923,04 points, tandis que le dollar canadien a lâché 1,12 cent US à 97,84 cents US.

- Avec La Presse Canadienne