La Bourse de New York a fini en hausse jeudi, dynamisée par de bons résultats financiers d'entreprises du secteur technologique.

Publié le 24 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon les chiffres définitifs, le Dow Jones Industrial Average a progressé de 84,54 points (0,70%) à 12 170,56 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 38,12 points (1,41%) à 2736,42 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 est monté de 0,93% (12,12 points) à 1309,6 points.

Comme la veille, la hausse des indices boursiers new-yorkais est intervenue dans un contexte international difficile: «crise de la dette en zone euro, menace nucléaire au Japon, nouvelles frappes aériennes en Libye», ont énuméré les analystes de Charles Schwab.

Mais «la situation économique s'améliorait avant la crise en Libye et au Japon, et l'économie montre toujours des signes d'une assez bonne croissance», a estimé Owen Fitzpatrick, de la Deutsche Bank.

Le secteur technologique a porté le marché après la publication de résultats financiers trimestriels meilleurs que prévu par le fabricant de semi-conducteur Micron (+8,39% à 11,50 dollars) et l'éditeur de logiciels libres Red Hat (+18,24% à 47,26 dollars).

Sur le front des indicateurs, les nouvelles inscriptions au chômage ont baissé de 1% la semaine dernière aux États-Unis, à 382 000 demandes.

Or, «tout chiffre en dessous de 400 000 semble bon et le marché est très sensible à la situation du marché de l'emploi», a souligné M. Fitzpatrick.

En revanche, les commandes de biens durables ont reculé de manière inattendue en février (-0,9% par rapport à janvier).

Le marché obligataire a nettement baissé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 3,404% contre 3,348% mercredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,470% contre 4,448% la veille.