La Bourse de Toronto a clôturé en hausse, vendredi, alors que les investisseurs se montraient moins inquiets envers les mesures de la Chine contre l'inflation et espéraient une résolution rapide de la crise de la dette en Irlande.

Publié le 19 nov. 2010
Malcolm Morrison LA PRESSE CANADIENNE

L'indice composé S&P/TSX a fait un gain de 86,32 points, à 12 956,33 points, tandis que la bourse de croissance TSXV a progressé de 8,24 points, à 1995,87 points.

 

Le dollar canadien a gagné 0,33 cent, pour terminer la journée à 98,23 cents US.

Les prix des matières premières étaient faibles après que le gouvernement chinois eut annoncé vendredi qu'il relevait le coefficient des réserves obligatoires des banques pour combattre l'inflation.

Un possible relèvement des taux directeurs par la Chine dans sa lutte à l'inflation est toutefois aussi attendu. Cela a suscité des craintes de voir ralentir la croissance économique chinoise.

Beaucoup d'espoir ont été porté sur la Chine et d'autres pays en développement pour aider les pays occidentaux à sortir de la récession.

En particulier, une demande forte de la Chine pour les matières premières a fait grimper les prix du pétrole et des métaux et favorisé les titres des ressources à la Bourse de Toronto.

Vendredi, le secteur financier a affiché la plus importante progression, avec un bond de 0,84 pour cent. Le cours des actions de la Banque de Montréal[[|ticker sym='BMO.TO'|]] s'est apprécié de 1,13 $, à 60,33 $, tandis que celui de la Banque Royale[[|ticker sym='RY.TO'|]] a gagné 1,04 $, à 55,32 $.

Le titre de la Financière Manuvie [[|ticker sym='MFC.TO'|]] a cédé 34 cents, à 15,35 $, alors même que la compagnie d'assurance disait s'attendre à presque tripler son profit, à 4 milliards $, d'ici 2015.

Le cours du pétrole brut a retraité de 34 cents, à 81,51 $ US la baril, mais le secteur de l'énergie a rattrapé des pertes initiales pour terminer la journée en hausse d'un pour cent. L'action de Suncor Energy [[|ticker sym='SU.TO'|]] a progressé de 34 cents, à 35,24 $, tandis que celle de Canadian Natural Resources [[|ticker sym='CNQ.TO'|]] a grimpé de 50 cents, à 40,49 $.

Le fabricant de BlackBerry Research In Motion [[|ticker sym='RIM.TO'|]] a aussi fait avancer le TSX, le cours de ses actions ayant pris 1,21 $, à 59,76 $. Le secteur technologique a ainsi progressé de 0,71 pour cent.

Le secteur des métaux de base a gagné 0,34 pour cent, alors que le cours du cuivre est resté inchangé à 3,83 $ US la livre. Le titre de HudBay Minerals [[|ticker sym='HBM.TO'|]] a gagné 21 cents, à 7,81 $, tandis que celui de Teck Resources (TSX:TCK.B) a avancé de 64 cents, à 50,93 $.

Les titres aurifères étaient légèrement en hausse, le cours de l'or ayant perdu 70 cents, à 1352,30 $ US l'once.

Pendant ce temps, des représentants irlandais et européens et des responsables du Fonds monétaire international (FMI) négociaient vendredi les termes d'une aide financière massive pour l'Irlande. Des responsables de l'Allemagne, de la France, du Royaume-Uni et de l'Australie ont affirmé que l'Irlande devrait être préparée à augmenter sa taxe sur les profits des entreprises, qui est à 12,5 pour cent.

Sur Wall Street, l'indice Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 22,32 points, à 11 203,55 points. L'indice composé du Nasdaq s'est apprécié de 3,72 points, à 2518,12 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 3,04 points, à 1199,73 points.