La Bourse de Toronto a terminé la séance de lundi en baisse, l'incertitude au sujet de la vigueur de la reprise mondiale ayant continué d'affecter les titres miniers, ainsi que ceux liés aux matières premières.

Kristine Owram LA PRESSE CANADIENNE

L'indice composé S&P/TSX a retraité de 26,18 points, pour clôturer à 11 543,47 points, après avoir brièvement affiché en cours de séance une baisse de plus de 100 points.

Les titres aurifères ont été les grands perdants de la journée, le secteur abandonnant 1,8 pour cent pendant que le cours de l'or chutait de 6,30 $ US à 1181,90 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Goldcorp (TSX :G) a lâché 49 cents à 41,95 $.

Le secteur torontois des métaux de base a retraité de 0,4 pour cent, malgré une hausse du cours du cuivre de 0,85 cent US à 2,94 $ US la livre. Dans ce groupe, le titre de Teck Resources (TSX :TCK.B) a perdu 35 cents à 33,09 $.

L'atténuation des perspectives de croissance en Chine et aux États-Unis, jumelées à la stagnation persistante de la reprise en Europe, ont amoindri les cours de plusieurs des métaux utilisés pour alimenter l'économie mondiale.

Entre-temps, les actions du secteur financier ont avancé de 0,9 pour cent, dans l'attente de l'annonce, mardi matin, d'une hausse du taux d'intérêt directeur de la Banque du Canada.

Les marchés tablent sur une appréciation d'un quart de point de pourcentage du taux directeur, qui atteindrait ainsi 0,75 pour cent, mais toute indication de futures hausses du taux directeur dans les commentaires de la banque centrale pourrait peser sur les marchés d'actions. Le titre de la Banque CIBC (TSX :CM) a perdu 72 cents à 68,75 $.

Le dollar canadien a glissé de 0,02 cent US à 94,8 cents US. Si la Banque du Canada décidait de faire grimper son taux directeur, cela entraînerait probablement une appréciation du huard puisque très peu de pays développés au monde font actuellement grimper le coût de l'emprunt.

L'analyste en investissement Andrew Pyle, de ScotiaMcLeod, a noté que le huard imitait le billet vert américain dans ses fluctuations ces derniers temps, mais selon lui, cela pourrait changer si la Banque du Canada modifiait son taux de financement à un jour et que la Réserve fédérale des États-Unis restait immobile à ce chapitre.

«Si le marché commence à sentir que la banque va continuer à faire grimper son taux, alors je crois (que cela pourrait convaincre les investisseurs de cesser de vendre leurs titres nord-américains)», a-t-il expliqué.

Le secteur de l'énergie s'est apprécié de 0,5 pour cent, le cours du pétrole brut ayant pris 53 cents US à 76,54 $ US le baril à New York. L'action de Suncor Énergie (TSX :SU) a engrangé 22 cents à 32,55 $.

La Bourse de croissance TSXV a retraité de 17,28 points à 1362,19 points.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 56,53 points à 10 154,43 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a avancé de 19,18 points à 2198,23 points et que l'indice élargi s'est emparé de 6,37 points pour clôturer à 1071,25 points.