Les boursicoteurs ont remarqué que l'action de la biopharmaceutique de Québec Æterna Zentaris connaît une semaine particulièrement active.

Richard Dufour LA PRESSE

Le titre d'Æterna [[|ticker sym='T.AEZ'|]] est en forte hausse depuis le début de la semaine et un volume exceptionnel par rapport à la moyenne quotidienne peut être observé.

Le volume a particulièrement augmenté mercredi à la veille de l'annonce effectuée hier matin par la direction de l'entreprise.

Æterna a rapporté hier des commentaires favorables émis par l'équivalent européen de la Food & Drud Administration pour son programme de phase 3 avec perifosine sur le myélome multiple. De ce fait, Æterna n'a pas l'intention de mener une autre étude en Europe sur ce sujet.

L'action d'Æterna s'est appréciée quotidiennement d'environ 15% lundi, mardi et mercredi. Hier, le titre a clôturé en hausse de 20% à 1,66$ à Toronto et au Nasdaq.

Le titre de son partenaire américain Keryx s'est aussi fortement apprécié lundi et mardi au Nasdaq avant de se replier mercredi.

Difficile d'expliquer avec certitude ce qui a déclenché lundi l'intérêt soudain pour Keryx et Æterna. On peut toutefois souligner que la hausse boursière a commencé lundi matin, quelques heures seulement après la publication d'un article très favorable à Keryx sur l'internet par Seeking Alpha. Le texte mentionnait que le titre de Keryx était sous-évalué et qu'il avait le potentiel pour tripler au cours de la prochaine année.

«En ce qui a trait au développement de perifosine pour le myélome multiple, nous croyons que le programme clinique prévu en Amérique du Nord et commandité par notre partenaire Keryx sera suffisant pour appuyer une demande d'autorisation de commercialisation pour l'Europe et le reste du monde», commente le PDG d'Æterna, Juergen Engel.

Æterna a aussi annoncé la semaine dernière que l'agent anticancéreux oral perifosine avait obtenu la désignation «Fast Track» pour le traitement du cancer colorectal réfractaire avancé.

«La désignation Fast Track augmente la probabilité de voir le processus auprès de la Food & Drug Administration être accéléré. C'est important pour naviguer plus efficacement dans la bureaucratie de la FDA», explique l'analyste Matt Kaplan, de la firme américaine Ladenburg Thalmann.

Si Æterna a déçu les investisseurs plus d'une fois dans la deuxième moitié de l'année 2009 avec des résultats pour un traitement potentiel de la prostate, l'attention semble maintenant tournée vers un possible traitement du cancer colorectal.

L'analyste Maher Yaghi, chez Desjardins, recommande de «conserver» l'action d'Æterna. «Ça va prendre du temps avant que les programmes de la compagnie produisent des résultats. Le titre est plutôt bien évalué en ce moment.»

Douglas Loe, analyste chez Versant Partners, estime de son côté que le titre va s'apprécier davantage. Il suggère l'achat de l'action d'Æterna et hausse sa cible à 2,50$. Sa cible précédente était de 1,50$.