Variée. La sélection préparée cette semaine par Luc Girard, directeur, Groupe Conseil en portefeuilles, chez Valeurs mobilières Desjardins, offre des choix dans plusieurs secteurs: une minière canadienne pour profiter de la croissance chinoise, Intel pour ses puces, CAE pour ses simulateurs, Mainstreet pour ses appartements et Jean Coutu pour... Rite Aid.

Mis à jour le 22 févr. 2010
Stéphane Paquet
Stéphane Paquet LA PRESSE

Thomson Creek [[|ticker sym='T.TCM'|]]

Fermeture vendredi: 14,11$

Haut de 52 semaines: 16,36$

Bas de 52 semaines: 3,55$

Performance en 2010: 14,4%

Les boursicoteurs de Londres ont un nouveau métal à acheter depuis ce matin au LME, le molybdène. Ce métal blanc argenté sert à renforcer l'acier. Il s'échange hors LME à 15,75$ US la livre. Luc Girard prévoit que sa valeur atteindra les 25$ US cette année. La raison: l'offre ne suivra pas la demande. Si Thomson Creek entend faire passer sa production de 24,4 millions de tonnes en 2009 à 34,4 millions en 2011, «les autres sociétés vont diminuer leur offre», ce qui fera monter le prix. «Il s'agit d'un secteur de prédilection pour profiter de l'émergence chinoise et indienne.»

Il prévoit que le titre atteindra 20,40$ d'ici un an.

Intel [[|ticker sym='INTC'|]]

Fermeture vendredi: 20,82$ US

Haut de 52 semaines: 21,48$ US

Bas de 52 semaines: 12,08$ US

Performance en 2010: 2,06%

Si vous trouvez que votre ordinateur de bureau a l'air d'un dinosaure, vous n'êtes pas le seul. Dans ce domaine où tout évolue très vite, l'âge moyen des appareils est de cinq ans, selon une étude citée par M. Girard. Il y aura donc «beaucoup d'argent qui sera réinvesti dans ce secteur dans les prochaines années». Pourtant, depuis le creux de mars dernier, le titre d'Intel traîne un peu de la patte au NASDAQ. M. Girard souligne aussi l'arrivée prochaine sur le marché d'une nouvelle puce d'Intel, qui offrira «de meilleures marges». Intel jouit de plus d'une encaisse nette de près de 12 milliards.

Sa cible: 30,00$ US.

CAE [[|ticker sym='T.CAE'|]]

Fermeture vendredi: 9,07$

Haut de 52 semaines: 9,40$

Bas de 52 semaines: 6,16$

Performance en 2010: 3,4%

«La cerise sur le gâteau, c'est que CAE est toujours une cible potentielle.» Luc Girard n'aime pas le fabricant montréalais de simulateurs de vol simplement parce que de grands joueurs comme Boeing pourraient vouloir mettre la main dessus. Selon lui, la valeur du titre de CAE, qui a dépassé les 15$ en 2007, tient déjà compte de la faiblesse de sa division civile. Il y a toutefois «un dynamisme dans la division militaire», dont le marché ne tient pas compte, selon lui. De plus, il s'attend à ce que l'entreprise annonce de nouvelles ventes dans les deux prochains mois.

Cible sur un an: 12,00$.

Mainstreet Equity [[|ticker sym='T.MEQ'|]]

Fermeture vendredi: 10,33$

Haut de 52 semaines: 11.25$

Bas de 52 semaines: 5,05$

Performance en 2010: -3,9%

À 108 millions de capitalisation boursière, Mainstreet n'est pas ce qu'on pourrait appeler un grand acteur de l'immobilier canadien. Sa stratégie: acheter des immeubles résidentiels sous-performants, les rénover et les revendre. M. Girard donne en exemple trois édifices de Calgary récemment revendus 13 millions sur lesquels le groupe a réalisé un gain en capital avant impôts de 7 millions. «C'est un titre qui n'est presque pas regardé actuellement. Sa capitalisation est trop petite», dit-il à propos de l'entreprise albertaine.

Desjardins prévoit que le titre atteindra 16$ d'ici un an, un gain d'environ 60%. Le consensus des quatre analystes répertoriés par Bloomberg, y compris celui de Desjardins, est de 13,31$.

Groupe Jean Coutu [[|ticker sym='T.PJC.A'|]]

Fermeture vendredi: 9,82$

Haut de 52 semaines: 10,88$

Bas de 52 semaines: 7,21$

Performance en 2010: 1,1%

Pour la deuxième semaine de suite, cette sélection se termine par une recommandation d'achat sur Jean Coutu. «Ça va beaucoup mieux sur le plan des activités canadiennes» parce que le groupe ne s'occupe plus de Rite Aid. Aussi, l'analyse de M. Girard concernant la valeur de Rite Aid est particulièrement intéressante. Partant de la récente annonce de l'acquisition de Duane Read par Walgreens, il a appliqué les mêmes ratios advenant la vente de Rite Aid. Son estimation la plus basse accorde 1,4 milliard à la participation de Jean Coutu dans Rite Aid. Le pharmacien québécois en a radié tous les actifs dans ses livres.

Sa cible: 12,50$.