La Bourse de Toronto a enregistré jeudi une septième séance haussière consécutive grâce à la progression du cours du pétrole, aux bons résultats financiers du secteur aurifère et aux nouvelles économiques encourageantes en provenance des États-Unis.

Mis à jour le 18 févr. 2010
Malcolm Morrison LA PRESSE CANADIENNE

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 59,35 points à 11 694,84 points, profitant aussi des gains du secteur de la technologie. Le parquet torontois affiche maintenant une progression de 5,2 pour cent depuis le 8 février, les inquiétudes quant aux problèmes de dettes de la Grèce semblant s'atténuer.

Mais des analystes croient que le problème continue de peser sur le moral des investisseurs.

«S'il n'y a pas d'entente sur la Grèce, si les négociations achoppent, je ne veux même pas penser à ce qui va arriver», a indiqué Paul Thornton, d'Investor Boot Camp Online.

«Plusieurs personnes sont conscientes de cela, mais le marché agit comme si l'entente était essentiellement conclue - alors cela constitue un risque.»

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,34 cent US à 96,02 cents US, après que Statistique Canada eut indiqué que l'indice des prix à la consommation avait pris plus d'un demi-point à 1,9 pour cent le mois dernier. Il s'agit de la plus importante hausse en plus d'un an, mais celle-ci est conforme aux attentes des économistes.

Les titres énergétiques ont gagné dans l'ensemble 0,54 pour cent, le cours du pétrole ayant pris 1,73 $ US à 79,06 $ US le baril à la Bourse des matières premières à New York. L'action d'EnCana (TSX:ECA) a gagné 40 cents à 34,95 $.

Le secteur de la technologie a connu une bonne séance, avec un gain de 1,9 pour cent. Dans ce groupe, le titre de Research In Motion (TSX:RIM) s'est apprécié de 78 cents à 74,34 $.

Le groupe des métaux de base a avancé de 1,52 pour cent, le cours du cuivre ayant avancé de cinq cents US à 3,29 $ US la livre. L'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) s'est adjugé 44 cents à 39,59 $, tandis que celle de Quantum Minerals (TSX:FM) a gagné 3,85 $ à 79,57 $.

Le cours du lingot d'or a glissé de 1,40 $ US à 1118,70 $ US l'once à New York, ce qui n'a pas empêché le secteur aurifère torontois de prendre 1,04 pour cent, stimulé par les solides résultats trimestriels dévoilés par Barrick Gold (TSX:ABX), Agnico Eagle Mines (TSX:AEM) et Kinross Gold (TSX:K).

«Le secteur de l'or est très sain», a ajouté M. Thornton. «Le marché de l'or est encore un des meilleurs. Et en tant que groupe, les matières premières et le marché d'actions en est aux premiers jours d'une reprise après ce qui s'est avéré, pour la bourse, une correction relativement courte (de la mi-janvier au début février).»

La Bourse de croissance TSXV a gagné 4,96 points à 1523,68 points.

Les marchés new-yorkais ont aussi connu une bonne séance, avec la publication d'un rapport de la Réserve fédérale de Philadelphie, qui a fait état d'une amélioration de l'activité manufacturière dans sa région.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 83,66 points à 10 392,9 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a grimpé de 15,42 points à 2241,71 points et que l'indice élargi S&P 500 a pris 7,24 points à 1106,75 points.