Source ID:; App Source:

Toronto recule, Wall Street au neutre

La Bourse de Toronto a clôturé en baisse mardi pour une deuxième séance... (Photo: Bloomberg)

Agrandir

Photo: Bloomberg

Malcolm Morrison
La Presse Canadienne
Toronto

La Bourse de Toronto a clôturé en baisse mardi pour une deuxième séance consécutive, les investisseurs ayant continué de prendre leurs profits après la reprise de sept semaines amorcée à la mi-mars.

Les marchés new-yorkais ont quant à eux fermé sans grand changement grâce à la publication d'un meilleur indice de confiance des consommateurs américain que prévu, lequel a permis aux investisseurs d'oublier, pendant quelques instants, les nouvelles inquiétudes liées au secteur bancaire.

«Je crois que les événements qui arrivent de nulle part comme la grippe porcine sont regrettables, il n'est pas possible de leur attribuer un prix et je ne crois pas que les investisseurs devraient modifier leurs agissements ou justifier leurs décisions à partir de ces facteurs», a estimé Vincent Delisle, stratège de portefeuille chez Scotia Capitaux, à Montréal.

«La viabilité de cette reprise dépendra des données économiques américaines et celles-ci devront être meilleures que prévu - et c'est précisément ce que nous avons eu ce matin avec les chiffres sur la confiance des consommateurs américains, qui ont été très, très positifs.»

L'indice composite S&P/TSX de la Bourse de Toronto a reculé de 46,77 points à 9348,03, tiré à la baisse par les titres du secteur pétrolier. Certains craignent en effet que la crise de la grippe porcine n'entraîne une réduction de la demande pour l'essence.

Le cours du baril de pétrole brut a cédé 22 cents US à 49,92 $ US à la Bourse des matières premières de New York, après être descendu jusqu'à 48,55 $ US en cours de séance.

La Bourse de croissance TSXV a abandonné 9,88 points à 993,1, tandis que le dollar canadien a pour sa part retraité de 0,07 cent US à 81,93 cents US.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a glissé de 8,05 points à 8016,95. L'indice élargi S&P 500 a perdu 2,35 points à 855,16, tandis que l'indice composite du Nasdaq a laissé 5,6 points à 1673,81.

Le Conference Board américain a indiqué mardi que son indice de la confiance des consommateurs avait avancé de 12 points à 39,2, soit bien davantage que ce qui était attendu par les analystes.

«Il s'agit d'un autre indicateur qui pourrait signifier qu'un genre de creux a été atteint dans l'économie», a observé Jennifer Lee, économiste principale chez BMO Marchés des capitaux.

«Du moins, en ce qui a trait à ce qui précède la plus récente mauvaise nouvelle - la grippe porcine - et cela va être une autre épreuve pour la bonne volonté de tout le monde.»

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a relevé son alerte pandémique pour la grippe porcine au niveau 4, ce qui signifie qu'il existe une transmission soutenue du virus d'humain à humain causant des épidémies dans au moins un pays.

Certains observateurs se sont inquiétés de voir l'épidémie se transformer en pandémie et faire dérailler la reprise économique.

Cependant, des analystes ont fait remarquer que le marché étaient déjà vulnérable à un mouvement à la baisse, surtout compte tenu que la Bourse de Toronto a avancé d'environ 24 pour cent depuis le 10 mars.

«Grippe porcine ou non (...) ce marché va trouver des raisons de reculer, modestement», a expliqué M. Delisle.

«Mais si nous continuons d'avoir des chiffres comme ceux publiés aujourd'hui, l'attention va s'écarter de la pandémie pour se concentrer sur la tenue de l'économie américaine.»

Le secteur bancaire a été le sujet de nouvelles inquiétudes, mardi, après que les autorités réglementaires eurent indiqué à Bank of America et Citigroup qu'ils pourraient devoir rechercher davantage de capitaux à moins qu'elles ne parviennent à convaincre les groupes de réglementation que les résultats du «test de tension» du gouvernement étaient erronés.

Le groupe des finances du parquet torontois a avancé de 0,2 pour cent, l'action de la Banque CIBC (T.CM) prenant 65 cents à 53,65 $.

Le secteur de l'énergie a pour sa part reculé de 1,2 pour cent, à la suite de la publication de résultats trimestriels de Petro-Canada (T.PCA) et Nexen (T.NXY). L'action de Petro-Canada a gagné 7 cents à 37,65 $, mais celle de Nexen a retraité de 19 cents à 22,84 $.

Le cours du lingot d'or a retraité de 14,60 $ US à 893,60 $ US l'once, entraînant le secteur aurifère torontois dans une chute de 2,4 pour cent. L'action de Barrick Gold (T.ABX) a laissé 1,08 $ à 35,60 $.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer