Une série de nouvelles économiques encourageantes ont amené lundi un fort vent d'optimisme sur les marchés boursiers nord-américains.

André Simard
André Simard LA PRESSE

Les Bourses ont réagi favorablement à l'annonce par le secrétaire au Trésor américain, Tim Geithner, d'un plan pouvant aller jusqu'à 1000 milliards de dollars pour débarrasser les banques de leurs actifs douteux.

Aux États-Unis toujours, les ventes de logements existants ont rebondi en février, grâce aux prix très bas désormais pratiqués sur certains marchés, selon les chiffres publiés lundi par l'Association nationale des agents immobiliers.

Au Canada, l'annonce de la fusion de Petro-Canada et Suncor Energy, qui donnera naissance à la plus grande société énergétique au Canada avec une valeur de marché de quelque 43,3 milliards de dollars canadiens, a fortement stimulé la Bourse de Toronto.

Le Conference Board du Canada a également annoncé aujourd'hui que les Canadiens commencent à se sentir un peu mieux par rapport à leur avenir économique. Les répondants sont notamment plus optimistes pour ce qui est des perspectives d'emploi et de la possibilité de faire des achats importants.

À la lumière de ces nouvelles positives, l'indice S&P/TSX de Toronto a bondi de 5,32% ou 452,16 points à 8958,51 points.

Le dollar canadien a progressé de 1,12 cent US à 81,8 cents US.

À la Bourse de New York, l'indice Dow Jones a explosé de 6,84% ou 497,48 points à 7775,86 points.

Le Nasdaq a grimpé de 6,76% ou 98,50 points à 1555,77 points alors que le S&P 500 a remporté la palme avec un saut de 7,08% ou 54,38 points à 822,92 points.

Les places boursières de Londres, Paris, Francfort et Tokyo ont toutes terminé la séance en forte hausse.

Les prix du pétrole ont terminé en hausse lundi à New York, à un haut de quatre mois. Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de light sweet crude pour livraison en mai, nouveau contrat de référence, a fini à 53,80$ US, en hausse de 1,73$ US par rapport à son cours de clôture de vendredi.

Parmi les autres nouvelles économiques qui retenaient lundi l'attention, mentionnons que l'homme d'affaires George Gillett envisage de vendre le Canadien de Montréal.

La Bourse de Toronto a émis un avis donnant 30 jours à AbitibiBowater pour maintenir l'inscription de l'action ABH. L'entreprise montréalaise a pour sa part annoncé ce matin que le refinancement de sa filiale américaine Bowater pour 1,8 milliard de dollars US tarde à être accepté par ses créanciers.

Avec La Presse Canadienne et l'AFP