Silverstein Properties, la firme derrière le redéploiement du World Trade Center de New York, prévoit d’ouvrir un nouveau centre de recherche et développement (R et D) de 30 personnes au centre-ville de Montréal, dans le but de transformer son application de gestion des locataires en une plateforme complète de services.

Publié le 18 mai
André Dubuc
André Dubuc La Presse

La nouvelle a été rendue publique dans le cadre de la visite de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, à New York.

L’emplacement exact du nouveau centre devrait être dévoilé au cours des prochaines semaines.

Propriétaire et gestionnaire de calibre mondial, Silverstein gère quatre millions de mètres carrés de propriétés hôtelières, commerciales et résidentielles et d’immeubles de magasins qu’elle a développés. C’est cette société qui a reconstruit le site du World Trade Center après les attentats du 11 septembre 2001.

Inspire Labs, qui appartient à sa division technologique Silvertech, est déjà présente aux États-Unis, en Ukraine et en Israël. « Le mandat de mon groupe est de trouver des produits liés à l’immobilier pour servir d’une manière ou d’une autre les locataires de notre portefeuille ou de toute autre entreprise à l’extérieur de notre portefeuille », explique à La Presse Noam Weisman, vice-président, produits des clients, chez Silverstein Properties.

Nous étions à la recherche de la prochaine étape d’expansion la plus logique pour nous, puisque nous avons des plans ambitieux de développement et de merveilleux produits en préparation. Nous cherchions un endroit où nous pourrions nous développer de manière significative.

Noam Weisman, vice-président, produits des clients, chez Silverstein Properties

« Le fait que Montréal se trouve dans le même fuseau horaire, que l’anglais y est l’une des langues d’usage, que la population y est très instruite et qu’on y trouve beaucoup de diplômés en technologie, sans oublier les programmes gouvernementaux de crédits d’impôt, très généreux et séduisants pour nous, tout cela fait de cette ville l’endroit idéal pour nous. »

La cellule montréalaise travaillera d’abord sur deux produits en particulier. Elle sera chargée de la transformation de l’application Inspire, destinée à la gestion des relations avec les 50 000 locataires de l’entreprise, en un service numérique complet. Le second produit, baptisé RTSP, est en phase avec l’air du temps puisqu’il s’adresse aux entreprises qui cherchent à trouver un lieu de travail pour leurs employés travaillant à distance ou qui sont en voyage d’affaires.

Joint au téléphone pendant son déplacement à New York, le PDG de Montréal International, organisation ayant pour mission de stimuler les investissements directs étrangers, s’est évidemment réjoui de la nouvelle.

« Quand un acteur jouissant d’une aussi bonne réputation et qui a les moyens d’aller où il veut dans le monde dit : “J’ai fait mes recherches et c’est à Montréal que je m’installe”, dit Stéphane Paquet, ça envoie le message aux autres acteurs qu’il se passe quelque chose à Montréal et que c’est un marché qu’on doit absolument considérer quand on a un projet d’investissement comme celui-ci, dans le secteur des logiciels ou dans un autre domaine. »