Presque trois ans après son annonce, la transformation de l’ancienne cour de voirie municipale de la Cité multimédia en un immeuble écoénergétique de 250 logements vient de se mettre en branle.

Publié le 2 mai
André Dubuc
André Dubuc La Presse

Ivanhoé Cambridge, bras immobilier de la Caisse de dépôt, pilote ce projet réalisé en consortium.

À son annonce en 2019, le projet, appelé « Demain Montréal », consistait en 250 logements, dont 50 logements sociaux. On y trouvait un lieu voué à l’économie circulaire, incluant un atelier collaboratif (fab lab), une épicerie et des restaurants zéro déchet. Il était aussi question d’« une forêt urbaine, un verger et une ferme aéroponique pour la production alimentaire locale ». Le tout visait un objectif de neutralité carbone.

Selon nos informations, les travaux dureront 33 mois et coûteront un minimum de 120 millions. Jusqu’à 150 ouvriers participeront au chantier sous la direction de Pomerleau.

En mars dernier, Excavation ESM a donné le coup d’envoi aux travaux préparatoires de génie civil d’une valeur de 8 millions.

Le bâtiment est situé au 987, rue de la Commune, à la limite sud-ouest du Vieux-Montréal.

« Ce terrain de 9382 mètres carrés bénéficie d’une exposition exceptionnelle, étant situé à l’entrée de la ville via l’autoroute Bonaventure. Il bénéficie également d’une bonne accessibilité en transport en commun, avec deux stations de métro situées à moins de 1,2 km et trois lignes d’autobus circulant dans le secteur. Le site est également relié au réseau de pistes cyclables de Montréal », lit-on sur le site www. c40reinventingcities. org/.

PHOTO TIRÉE DU SITE C40REINVENTINGCITIES

Le terrain de l'ancienne cour de voirie municipale près de la Cité multimédia.

Cet organisme a tenu un concours mettant en compétition les villes du monde sur un projet de quartier innovant. Le consortium formé d’Ivanhoé Cambridge, du promoteur Cogir et du constructeur Pomerleau l’a emporté.

En juin 2019, la Ville de Montréal, propriétaire du terrain de la rue de la Commune, donnait quatre ans au consortium pour terminer la construction.

En septembre dernier, Nathalie Palladitcheff, présidente et cheffe de la direction d’Ivanhoé Cambridge affirmait que l’échéancier tenait toujours. Chez Ivanhoé Cambridge, lundi, on se contentait de dire qu’une annonce sera faite prochainement.

Avec William Leclerc, La Presse