Chaque samedi, un de nos journalistes répond, en compagnie d’experts, à l’une de vos questions sur l’économie, les finances, les marchés, etc.

« Est-ce qu’Épargne Placements Québec offre la même protection que les banques canadiennes en cas de faillite ou d’incapacité de payer ? Suis-je aussi bien protégée ? » – Louise Bouchard

Le gouvernement du Québec assure protéger pleinement le capital et les intérêts que les épargnants accumulent. Le gouvernement soutient que le capital et les intérêts sont donc remboursables à leur pleine valeur.

Cette protection est d’ailleurs largement considérée dans l’industrie comme l’attrait premier des produits offerts par Épargne Placements Québec.

« Pour tous les produits d’Épargne Placements Québec, le gouvernement du Québec garantit le capital investi par les clients, sans limites de montant », précise Philippe Bérubé, conseiller en communication à la direction des communications au ministère québécois des Finances.

La Presse a déjà souligné dans ses pages que la sûreté est souvent recherchée parmi les épargnants âgés, plus préoccupés par la préservation de leur capital de retraite que par la possibilité de le maintenir à risque dans les marchés.

La bannière gouvernementale Épargne Placements Québec existe depuis 1996. Le gouvernement du Québec l’avait à l’époque créée pour l’aider à atteindre ses objectifs de financement sur le marché québécois de l’épargne et pour offrir une gamme de produits d’épargne « mieux adaptés » aux besoins de placements des citoyens de la province.

En ce qui concerne les banques, la Société d’assurance-dépôts du Canada protège les avoirs des épargnants dans leurs comptes bancaires, les dépôts à terme et les certificats de placement garanti pour un montant maximum de 100 000 $. L’information détaillée se trouve sur le site de la société d’État fédérale.

Consultez le site de la Société d’assurance-dépôts du Canada Consultez le site d’Épargne Placements Québec

Appel à tous

Vous avez des questions sur les finances personnelles, le monde du travail, la Bourse, la finance, la technologie, la gestion ou un autre sujet connexe ? Nos journalistes répondront à l’une d’elles chaque semaine.

Écrivez-nous
Consultez notre section « Démystifier l’économie »