Alors que les mesures changent selon l’évolution de la crise, nous vous aidons à y voir plus clair. Aujourd’hui, qui peut recevoir de l’aide pour les loyers commerciaux ? Est-ce que les étudiants peuvent recevoir la PCU, la PCUE et la bourse de bénévolat ? Et les employeurs sont-ils obligés de mettre en place des mesures pour protéger leurs employés ?

Isabelle Dubé Isabelle Dubé
La Presse

Vincent Brousseau-Pouliot Vincent Brousseau-Pouliot
La Presse

Je suis propriétaire d’un immeuble commercial. Le programme fédéral d’aide pour les loyers commerciaux prévoit que la SCHL rembourse directement les prêteurs hypothécaires. Les propriétaires d’immeubles commerciaux qui n’ont pas d’hypothèque sont-ils aussi admissibles à ce programme d’aide ? – Georges Guart

Oui, les propriétaires d’immeubles commerciaux qui n’ont pas d’hypothèque sont aussi admissibles à l’aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial. Normalement, si le locateur/propriétaire et le locataire/petite entreprise sont admissibles au programme, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) remboursera directement 50 % du loyer admissible au prêteur hypothécaire du locateur. Mais si le locateur n’a pas d’hypothèque, il est tout de même admissible et recevra les 50 % du loyer par la SCHL, a confirmé le gouvernement fédéral. Dans tous les cas, le locateur doit faire sa demande auprès de la SCHL, qui gérera le programme d’aide. Les détails du programme seront annoncés par la SCHL au cours des prochains jours.

Je suis confuse avec les mesures d’aide aux étudiants. Si présentement j’ai perdu mon emploi à cause de la COVID-19, je suis admissible aux 2000 $ par mois de la PCU. J’y suis aussi admissible si mes heures ont été réduites et que je gagne moins de 1000 $. La mesure de 1250 $ de mai à août pour les étudiants, la PCUE, est-elle pour ceux qui ne répondent pas aux critères des 2000 $ de la PCU ? Et le bénévolat, est-ce une somme additionnelle ? – Mylène Riendeau

La Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants (PCUE) est effectivement pour les étudiants et nouveaux diplômés qui ne sont pas admissibles à la Prestation canadienne d’urgence (PCU). Pour ce qui est de la bourse canadienne pour le bénévolat étudiant, le site du gouvernement indique qu’il « offrira jusqu’à concurrence de 5000 $ afin d’aider les étudiants de niveau postsecondaire à payer pour leurs frais de scolarité à l’automne ». Les détails d’admissibilité ne sont pas encore indiqués, mais il est fort probable que les mesures ne pourront pas s’additionner, comme c’est le cas des autres mesures destinées aux employés et entreprises. Sur son site, le gouvernement encourage aussi les étudiants à faire du vrai bénévolat. À noter que les conditions d’admissibilité au traditionnel Programme canadien de prêts et bourses aux étudiants en 2020-2021 seront élargies.

La PME pour laquelle je travaille va bientôt rouvrir. Je ne suis pas syndiqué et je m’inquiète des conditions dans lesquelles nous devrons travailler. Mes patrons ont-ils prévu du désinfectant, aménagé les postes de travail et revu leurs protocoles ? Est-ce que les employeurs sont obligés de prendre des mesures pour protéger les employés ? – Steeve Lapierre

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a prévu des protocoles que les entreprises doivent mettre en place avant de rouvrir. La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a aussi produit des guides pour différents secteurs d’activité, offerts sur son site internet. Les règles sont strictes et détaillées. Les employeurs tout comme les employés doivent les respecter. Le gouvernement a d’ailleurs prévu des sanctions si les protocoles ne sont pas appliqués. Si vous êtes de retour au travail et que vous croyez que votre employeur ne les applique pas, vous pouvez joindre un inspecteur de la CNESST au 1 844 838-0808.

>> Consultez la trousse COVID-19 de la CNESST
>> Consultez la foire aux questions de la CNESST