Vous ne trimballez plus d’argent comptant, mais votre portefeuille déborde de cartes de fidélité ? Comment faire pour exploiter tous ces programmes sans se faire soi-même exploiter ? CAA-Québec s’est penché sur la question.

Isabelle Dubé Isabelle Dubé
La Presse

Faites le ménage et restez fidèle

Un sondage signé R3 Marketing et Léger révèle que les Canadiens possèdent en moyenne 9,8 cartes de fidélité, mais n’en utilisent en réalité que 6,6. CAA-Québec suggère donc de faire le ménage dans ses cartes et de ne conserver que celles associées à nos habitudes de consommation les plus fréquentes. Pensez à la carte d’épicerie, de pharmacie, de station-service ou de café. La fidélité rapporte plus. Si vous faites les courses chez le même épicier, achetez votre shampoing et vos rasoirs dans la même chaîne de pharmacies et faites le plein à la même station-service, vous accumulerez plus de points, de milles ou de dollars.

Utilisez vos points régulièrement

La Loi sur la protection du consommateur a été changée en août 2019 pour interdire l’expiration des points ou une variation importante de leur valeur. Il faut malgré tout être vigilant et ne pas laisser dormir trop longtemps son argent. « Les conditions d’accumulation, les récompenses, les commerçants membres peuvent toujours changer et rendre votre objectif trop difficile à atteindre, indique dans un communiqué Jacinthe Gratton, vice-présidente développement et alliances stratégiques, CAA-Québec. Alors mieux vaut éviter de trop accumuler et utiliser ses points fréquemment. » Comme le rappelle CAA-Québec, le voyage pour quatre en Australie, qui vous prendra 160 ans à obtenir, n’est peut-être pas la cible idéale.

Multipliez les points plus rapidement

Certains programmes offrent des journées durant lesquelles les points sont multipliés. Planifiez vos achats et patientez quelques jours afin d’obtenir plus de points ! Et que dire des programmes qui donnent la possibilité à tous les membres d’une même famille d’accumuler des points dans le même compte ? Le nombre grimpe évidemment plus vite, or il faut que les récompenses soient utilisées pour la famille. Sinon, bonjour les conflits. Plusieurs programmes sont aussi combinés à des cartes de crédit qui donnent des points supplémentaires. Attention, l’idée est payante seulement si l’on paie le solde de sa carte de crédit chaque mois !

Choisissez une récompense qui vaut la peine

Faites vos calculs avant de choisir votre récompense ! Avez-vous vraiment besoin d’un grille-pain ? Peut-être vaut-il mieux échanger vos points contre de l’argent ? Et si vous optez pour une carte-cadeau équivalente à une somme d’argent, faites encore des calculs. La carte Esso, par exemple, permet d’échanger 4500 points contre une carte de 25 $ de Cineplex, Pharmaprix ou Amazon, mais il ne faut que 4300 points pour obtenir une carte de 25 $ d’essence. Lorsque vous choisissez un objet, CAA-Québec suggère de calculer la valeur réelle de celui-ci et de la diviser par le nombre de points demandé. Ainsi, vous verrez si vous le payez au bout du compte plus cher que ce qu’il vaut en magasin. Selon CAA, les voyages et les vols sont souvent préférables aux objets.