La Sûreté du Québec tient à sensibiliser les jeunes et leurs parents à l’existence d’un stratagème par lequel un fraudeur prend contact avec sa victime sur les médias sociaux afin de lui faire miroiter la possibilité de « faire de l’argent facile, rapide et d’une manière légale ».

Stéphane Lévesque
Initiative de journalisme local*

Pour ce faire, le fraudeur publie sur son profil des photos ou des vidéos pour appâter la victime comme des liasses d’argent ou des objets luxueux et des relevés bancaires avec des dépôts multiples de 2000 $ en lien avec la Prestation canadienne d’urgence (PCU).

Par la suite, le fraudeur explique à la victime qu’elle n’a qu’à lui « prêter son compte bancaire » pour y déposer des chèques ou des dépôts directs (le montant d’argent pouvant s’élever à des milliers de dollars) et ensuite les retirer. Sur la promesse d’une rétribution (par exemple, un pourcentage de la somme déposée) en échange de ce service, il va convaincre la victime de lui transmettre ses informations bancaires, ses coordonnées personnelles et de lui remettre sa carte de débit.

Lorsque le retrait s’avère infructueux, la victime reçoit des menaces du fraudeur. Elle peut également être géolocalisée par le fraudeur et se faire extorquer de l’argent.

La Sûreté du Québec rappelle que toute personne qui participe à cette fraude verra son dossier entaché auprès de l’institution financière pour usage frauduleux d’un compte bancaire.

Le corps policier réitère l’importance de se méfier de toute « offre facile » pour gagner de l’argent. « Soyez vigilant, c’est une arnaque. Protégez vos renseignements personnels. Ne prêtez jamais votre carte de débit et ne divulguez pas vos informations bancaires (NIP) », indique-t-on.

Sur sa page Facebook, la Sûreté du Québec renvoie au site de l’Agence du revenu du Canada qui présente une page fort instructive concernant les fraudes et la Prestation canadienne d’urgence. L’ARC indique que « si vous recevez un texto indiquant que vous avez reçu un dépôt de Prestation canadienne d’urgence, PRENEZ GARDE ! C’est une arnaque. Ne répondez pas, ne cliquez pas sur le lien. Supprimez le texto et dites-le aux autres. »

> Consultez le site de l’ARC

Pour obtenir de l’aide ou signaler une fraude, on peut communiquer avec son service de police local ou avec le Centre antifraude du Canada au 1 888 495-8501.

*L’Initiative de journalisme local est une initiative financée par le gouvernement du Canada afin de permettre aux médias de développer un journalisme civique original qui répond aux besoins diversifiés des communautés mal desservies du Canada. Ce texte a été originalement diffusé par La Presse canadienne.