Moins d'un Canadien sur cinq a cotisé ou prévoit cotiser à un Régime enregistré d'épargne-retraite (REER) avant la prochaine date limite de cotisation pour l'année 2016, le 1er mars.

LA PRESSE CANADIENNE

Le sondage de la firme Angus Reid précise que le taux de cotisation prévu de 17% est plus faible que celui de 18% indiqué dans le sondage de l'an dernier.

Selon l'étude réalisée les 27 et 28 janvier derniers, la faible croissance économique constatée au Canada pendant plusieurs années s'est traduite par la stagnation des revenus. Cela rend plus difficile la cotisation à un REER.

En revanche, le sondage commandé par la firme H&R Block démontre que 65% des répondants ont indiqué comprendre la différence entre un compte d'épargne libre d'impôt (CELI) et un REER, comparativement à 50% l'an dernier.

Le sondage a été réalisé en ligne auprès de 1521 adultes canadiens sélectionnés au hasard. La marge d'erreur était de plus ou moins 2,5%, 19 fois sur 20.