Source ID:; App Source:

Quelques trucs pour acheter plus éthique

On associe souvent les vêtements éthiques à de rares chemises de chanvre ou à... (Photo Getty Images)

Agrandir

Photo Getty Images

On associe souvent les vêtements éthiques à de rares chemises de chanvre ou à des t-shirts en coton biologique. Il y a aussi les vêtements de certains designers québécois, trop coûteux pour la plupart des bourses. En 2013, il est encore difficile de s'habiller éthique. La Presse a demandé à deux expertes de nous fournir leurs trucs pour s'habiller de façon plus responsable.

Qu'ont en commun H&M, Mountain Equipment Coop et Puma? Ces compagnies se sont engagées à respecter le code de conduite de la Fair Labor Association (FLA). L'organisation s'assure que les conditions de travail des entreprises et de leurs chaînes d'approvisionnement sont équitables, sécuritaires et humaines.

On retrouve aussi parmi les signataires Gildan, Adidas, Nike, Fruit of the Loom, New Balance et Patagonia.

«Dans le domaine du vêtement, la certification FLA se démarque», affirme Marie-France Turcotte, professeure à l'École des sciences de la gestion (ESG) de l'UQAM et titulaire adjointe de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable.

La force de FLA, d'après la chercheuse, réside dans le fait que les audits sont indépendants des entreprises.

Cela n'empêche pas que certaines compagnies signataires soient critiquées à l'international. C'est le cas notamment d'Apple pour les conditions de travail dans les usines de ses fournisseurs chinois.

«La certification FLA ne signifie pas que les entreprises sont à l'abri de problèmes», indique Mme Turcotte.

FLA réalise des rapports sur les entreprises participantes qu'elle rend publics et elle fait des recommandations pour l'amélioration des conditions de travail.

Pour connaître la liste des entreprises signataires, on consulte le site fairlabor.org.

Codes de conduite d'entreprises

Certaines entreprises adoptent leur propre code de conduite en matière de responsabilité sociale.

«Nike et Levi's ont été les premières à le faire, dans les années 90. Walmart a aussi ses normes en matière de responsabilité sociale», indique Marie-France Turcotte.

Peut-on se fier à ces initiatives?

«Le problème, c'est que les entreprises sont juge et partie, indique la chercheuse. Toutefois, elles font ce que d'autres ne font pas.»

Coton biologique

Pour certains articles de coton, il est possible d'opter pour un produit biologique.

«La culture traditionnelle de coton utilise beaucoup de pesticides, alors que la culture biologique n'en utilise pas», indique Geneviève Puskas, agente de recherche à Équiterre.

«Le coton biologique est bien meilleur pour l'environnement et pour la santé des travailleurs», précise-t-elle.

Les produits de coton biologique demeurent toutefois rares sur le marché.

On peut notamment trouver des serviettes de bain, des peignoirs, des couvertures, des draps et des rideaux de douche à la boutique québécoise en ligne fibrethik.org.

On remarque aussi que la compagnie québécoise OÖM Ethikwear utilise du coton biologique ou d'autres matières premières vertes, en plus de confectionner ses pièces au Québec.

Acheter canadien

L'achat local permet aussi de se vêtir de façon plus éthique. Il est possible de trouver des vêtements confectionnés en grand volume au pays.

«Il y a, par exemple, ceux de la compagnie Blank et les Yoga Jeans (de la compagnie Second) qui sont fabriqués à Montréal», indique Geneviève Puskas.

«J'ai aussi remarqué que plusieurs vestons de Tristan sont fabriqués ici», note Marie-France Turcotte.

L'entreprise identifie d'ailleurs sur son site web ses produits fabriqués au Canada avec un symbole de feuille d'érable verte.

Sans oublier, bien sûr, les vêtements de designers québécois.

«On peut trouver de bons prix dans les braderies», précise Mme Puskas.

Réduire sa consommation

«Acheter moins de vêtements en choisissant des pièces de qualité qu'on portera longtemps est un truc important de consommation responsable», indique Geneviève Puskas.

Elle conseille également de magasiner dans les friperies pour les morceaux plus classiques et de participer à des échanges de vêtements.

«On peut aussi demander conseil aux gens qui travaillent dans des boutiques de vêtements éthiques, ajoute Mme Puskas. S'ils n'ont pas ce qu'on recherche, ils savent souvent où le dénicher.»

Trouvé en naviguant sur le web:

www.ethiquette.ca - Le carrefour du consommateur responsable

L'organisme à but non lucratif a été créé pour répondre aux besoins de citoyens à la recherche de produits responsables. On y trouve une section Mode et vêtements.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer