En 2009, on a célébré 22 559 mariages, nombre qui reste stable depuis 12 ans après avoir dégringolé de son sommet de 53 967 mariages en 1972.

Stéphanie Grammond LA PRESSE

Le taux de nuptialité est à un creux de 3 par 1000 personnes depuis 10 ans. Il dépassait 8 pour 1000 lorsque les boomers sont arrivés devant l'autel, dans les années 70.

Les gens se marient plus vieux. Pour les femmes, l'âge moyen du mariage est de 30 ans, par rapport à 25 ans en 1986. Les hommes se marient à 32 ans, comparativement à 27 ans en 1986.

Dans le tiers des mariages, l'un des deux conjoints a déjà été marié.

La moitié (51,9%) des mariages se terminent par un divorce. Le taux de divorce se maintient autour de 50% depuis la fin des années 80. Mais le nombre de divorces a fondu d'un sommet de 22 000 en 1987 à 15 000 en 2005.

Les divorces après quelques années de mariage étaient beaucoup plus fréquents en 2005 qu'en 1985. C'est après trois à cinq ans de mariage que le taux de divorce est le plus élevé.

Depuis 2004, les mariages entre conjoints de même sexe représentent 2% de tous les mariages au Québec.

Le mariage gai unit plus souvent des hommes (58%) que des femmes (42%).

Le Québec, une «destination mariage»: 17% des couples de même sexe qui se sont mariés au Québec entre 2004 et 2008 résidaient à l'extérieur du Québec, comparativement à 5% chez les couples de sexes opposés.

Source: Institut de la Statistique du Québec