Battre l'indice est l'objectif ultime des gestionnaires de fonds actifs. Mais il est loin d'être donné à tout le monde de l'atteindre, révèle un rapport de Standard&Poor's qui compare à ses principaux indices la performance des fonds d'actions gérés activement au Canada. Moins d'un fonds d'actions purement canadiennes sur trois (30,4%) a battu l'indice boursier S&P/TSX en 2009.

Publié le 27 févr. 2010
Hugo Fontaine LA PRESSE

Dans la catégorie des fonds d'actions canadiennes de dividendes et de revenus, pas un seul fonds n'a pu battre le sous-indice correspondant du S&P/TSX pendant l'année.

Les gestionnaires ont eu plus de succès dans le secteur des actions canadiennes de petite et de moyenne capitalisation en 2009, alors que 52% des fonds ont battu l'indice.

Plus d'un fonds sur deux a aussi surpassé son indice dans les secteurs des actions américaines, internationales (extérieur du Canada et des États-Unis), globales et en majorité canadiennes.

Sur cinq ans, le portrait n'est pas reluisant du tout, mis à part dans les actions en majorité canadiennes, où 40% des fonds ont battu l'indice. Dans les autres secteurs, la proportion de fonds gagnants varie de 0% (actions canadiennes de dividendes et de revenus) à 13,9% (actions globales).

En détail

Voici de façon détaillée la proportion de fonds ayant réussi «l'exploit», sur des périodes d'un an (2009), trois ans et cinq ans:

> Actions canadiennes: 30,4% (un an), 12,5% (trois ans), 7,5% (cinq ans)

> Actions canadiennes, petite et moyenne capitalisation: 52% (un an), données non disponibles pour les autres périodes

> Actions canadiennes de dividendes et de revenus: 0% (un an), 3,3% (trois ans), 0% (cinq ans)

> Actions américaines: 39,7% (un an), 27,5% (trois ans), 9,2% (cinq ans)

> Actions internationales, excluant le Canada et les États-Unis: 51,2% (un an), 19,6% (trois ans), 10% (cinq ans)

> Actions globales: 58,2% (un an), 40,2% (trois ans), 13,9% (cinq ans)

> Actions en majorité canadiennes: 60,1% (un an), 54,2% (trois ans), 39,7% (cinq ans).