La piscine est installée? Elle n'a pas fini de vous faire suer!

Marc Tison
Marc Tison LA PRESSE

Nicolas Dussault estime qu'il faut prévoir environ 150$ par saison en produits d'entretien - trousses d'ouverture et de fermeture et produits de traitement de l'eau.

Une pompe pour piscine hors sol ajoutera généralement environ 150$ à la facture annuelle d'électricité; celle d'une piscine creusée, 250$. Cependant, une minuterie d'à peine 20$ à 30$ réduira cette facture de plus que son prix d'achat dès la première année.

 

«Avec une piscine hors sol, sans altérer la qualité de l'eau, on peut limiter le fonctionnement de la pompe à 14 heures par jour avec un arrêt de 10 heures, explique Hélène Laurin, porte-parole d'Hydro-Québec. Pour la piscine creusée, c'est 16 heures de fonctionnement pour huit heures d'arrêt, toujours sans altérer la qualité de l'eau.» La minuterie peut ainsi faire économiser 60$ par année pour la piscine hors sol et 85$ pour la piscine creusée, estime Hydro-Québec.

La thermopompe fera davantage de dégâts dans votre budget, d'autant plus qu'elle est incompatible avec une minuterie.

Chauffe-piscine

«La thermopompe, de loin le système le plus populaire et qui coûte de 2000$ à 3000$, est l'option la plus efficace pour prolonger la saison», estime le CAA-Habitation.

Selon Nicolas Dussault, du Club Piscine Longueuil, l'utilisation d'une thermopompe de 100 000 BTU coûtera environ 350$ par saison. L'utilisation d'une toile solaire réduira cette facture de 100$.

Mais peut-être que considérer l'achat d'un chauffe-piscine solaire vaudra la peine.

«Le chauffe-piscine est le plus rentable des appareils solaires, avec un retour sur investissement en un an», soutient Raymond Bourgeois, président du fabricant québécois Techno-Solis.

Si le toit est orienté plein sud, un appareil à six panneaux suffit à chauffer l'eau d'une piscine hors sol de 24 pi de diamètre ou creusée de 15 pi sur 30 pi. Le prix d'un tel appareil est de 2095$. Il faut compter environ 550$ pour l'installation, et 500$ si on désire le système de commande automatique plutôt que la valve manuelle standard.

Cependant, le coût d'utilisation est de 0$. Aucun entretien n'est nécessaire. «Certes écologique et peu coûteux à faire fonctionner, son rendement est tributaire des conditions météo», commente-t-on au CAA-Habitation.

L'encombrement du toit peut empêcher l'installation du système. «Sinon, il pourrait même être possible de s'en bricoler un soi-même, en regardant les recettes sur l'internet», suggère Charles Tanguay, de l'Union des consommateurs.