Source ID:; App Source:

Hypothèques au ras du sol

Marc Tison
La Presse

Les taux d'intérêts ont atteint un plancher: est-ce le temps de se chercher un toit? Faut-il profiter de la fenêtre d'opportunité pour renouveler son hypothèque? Doit-on ouvrir la porte au taux variable? Questions, préoccupations, inquiétudes...

Ça y est, les taux d'intérêts hypothécaires ont atteint un plancher historique, comme le veut la métaphore immobilière habituelle.

Mardi, la Banque du Canada a abaissé son taux directeur à 0,25 %. Il n'y a pour ainsi dire plus de marge de manoeuvre vers le bas. Mais il lui en restera beaucoup vers le haut, quand l'économie reprendra son allant.

 

Au terme de la période de quatorze mois pendant laquelle elle affirme que son taux ne variera pas, le mouvement à la hausse a de fortes chances de reprendre.

Dans ce contexte, quoi faire avec son hypothèque, actuelle ou future?

La réponse est simple et classique : magasinez.

Cependant, établissez d'abord le type de taux - fixe, variable - et la durée du terme - un an, cinq ans, dix ans. Car ce n'est pas nécessairement la même institution qui offre le meilleur taux dans toutes les catégories. Chacune met l'accent sur un produit amiral, développe une formule originale ou offre une promotion temporaire.

Nous avons demandé aux huit institutions financières traditionnelles et à un courtier hypothécaire (Multi-Prêts Hypothèques) de nous indiquer quelles étaient leurs meilleures offres dans les principales catégories de prêts. Nous avons également visité le site d'un prêteur virtuel (ING Direct).

Parmi les huit institutions traditionnelles, c'est la Scotia qui offre le meilleur taux fixe d'un an avec son prêt Économisez maintenant, Économisez demain, à 3 %. La Laurentienne propose un taux de 4,14 % pour un terme de cinq ans à taux fixe. Quatre banques annoncent un taux de 3,05 % sur le taux variable cinq ans.

Mais ce sont ING Direct et Multi-Prêts Hypothèques qui affichaient les meilleurs taux pour le terme de cinq ans à taux fixe (3,89 %) et le terme de cinq ans à taux variable (3 %).

Des formules plus difficiles à comparer

Si vous faites affaires avec un courtier hypothécaire, assurez-vous qu'il s'agit d'une organisation sérieuse, recommande Marie-Hélène Legault, qui donne le cours d'accès à la propriété à l'ACEF de l'Est de Montréal. « S'ils insistent pour vous offrir un produit qui ne correspond pas à ce que vous voulez, allez voir ailleurs «, avise-t-elle.

En raison de leur large écurie de prêteurs, les courtiers peuvent offrir certains produits plus spécifiques, offerts à certaines conditions. Mélanie Laflamme, directrice du service des ventes chez Multi-Prêts Hypothèques, en donne un exemple : « L'hypothèque sur mesure est proposée avec certaines options, et selon ses choix, on peut diminuer le taux d'intérêt, explique-t-elle. Il peut aller jusqu'à 3,72 % pour un terme de cinq ans à taux fixe. Plusieurs conditions s'appliquent, dont une garantie de taux de 30 jours. Ce sera donc souvent pour un refinancement ou un achat qui se déroule très vite. « Certains de ses prêts ne peuvent être transférés à une autre institution. Il faut donc savoir dans quelle croisière on s'embarque.

Les institutions traditionnelles offrent elles aussi des produits composites, difficiles à comparer entre eux.

Desjardins, par exemple, propose son prêt 5 dans 1, constitué de cinq termes successifs d'un an à taux fixe escompté. On fera valoir en outre l'argument des ristournes, réduites temporairement cette année. En temps normal, elles peuvent peut-être équivaloir à une soustraction de 20 ou 25 points de base (0,20 ou 0,25 %).

La Banque Nationale, de son côté, insiste sur l'hypothèque taillée sur mesure. « On propose une approche basée sur la diversification, qui répond aux besoins du client et qui le protège contre une hausse de taux lors de son renouvellement, avec une option de diversification de ses termes hypothécaires «, explique Marc-André Chouinard, chef de produits pour les solutions hypothécaires.

L'emprunt est par exemple découpé en trois tranches, chacune affectée d'un terme différent. Puisque toute l'hypothèque n'est pas renouvelée au même moment, on réduit l'impact sur le budget d'un renouvellement dans des conditions de taux d'intérêt élevés.

Mais essayez donc de comparer...

 




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Votre première maison ?

    Finances personnelles

    Votre première maison ?

    « Il faut regarder sa capacité de payer, pas la gestion du risque des banques», avise Marie-Hélène Legault. Elle rappelle ainsi que les ratios... »

  • Est-ce le moment de renégocier ?

    Finances personnelles

    Est-ce le moment de renégocier ?

    « Le téléphone sonne beaucoup, lance Mélanie Laflamme, directrice du service des ventes chez Multi-Prêts Hypothèques. La baisse du taux préférentiel... »

  • Taux fixe ou variable ?

    Finances personnelles

    Taux fixe ou variable ?

    Après «Être ou ne pas être», c'est la seconde question existentielle primordiale : taux fixe ou variable ? »

la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer