(New York) FedEx, qui avait déjà prévenu avoir transporté moins de lettres et paquets que prévu cet été, a précisé jeudi vouloir réduire ses dépenses annuelles de 2,2 à 2,7 milliards de dollars, afin de conserver ses profits.

Mis à jour le 22 septembre
Agence France-Presse

Le groupe prévoit parallèlement augmenter tous ses tarifs d’au moins 6,9 % en moyenne au 1er janvier prochain, après les avoir déjà relevés d’au moins 5,9 % au début de cette année.  

L’action de FedEx, qui avait perdu plus de 21 % après que le groupe a averti la semaine dernière que sa performance sur les trois mois se terminant fin août serait moins bonne qu’anticipé, a grappillé 0,8 % jeudi. Le groupe a, de façon très inhabituelle, publié ses résultats en cours de séance.  

Son chiffre d’affaires sur la période sous revue s’affiche en hausse de 5 %, à 23,2 milliards de dollars. Son bénéfice net s’est en revanche replié de 21 % à 875 millions.  

FedEx avait prévenu qu’après avoir profité de l’envol du commerce en ligne depuis le début de la pandémie, le ralentissement de l’économie et des difficultés opérationnelles avaient conduit à une réduction des volumes transportés.  

Le groupe est parvenu depuis le début de l’année à compenser cette baisse par une hausse des tarifs. Mais la situation s’est détériorée au cours des dernières semaines.

« Nous agissons avec rapidité et agilité pour naviguer dans un environnement d’exploitation difficile, en agissant à la fois sur les coûts, le commercial et les capacités afin de nous adapter aux impacts d’une demande réduite », a souligné Raj Subramaniam, le directeur général de l’entreprise, dans un communiqué. Arrivé le 1er juin à la tête de l’entreprise, il a remplacé le patron-fondateur Frederick Smith.

Le groupe compte réaliser des économies dès cette année comptable, qui se termine fin mai 2023 pour FedEx, notamment en réduisant les incitations financières accordées aux employés.  

Le groupe veut aussi diminuer la fréquence de ses vols, fermer des établissements, suspendre certaines opérations le dimanche et repousser certains projets.  

En plus de ces actions à court terme, FedEx veut parvenir d’ici à 2025 à réduire ses dépenses annuelles de 4 milliards de dollars.