(New York) ExxonMobil a indiqué vendredi dans un document boursier que l’envolée des cours du pétrole et du gaz sur les marchés, qui fait grimper la facture d’énergie des consommateurs et entreprises, devrait gonfler ses bénéfices d’au moins 2,5 milliards de dollars au deuxième trimestre.

Publié le 1er juillet
Agence France-Presse

Le géant américain des hydrocarbures estime que la montée des prix du pétrole devrait augmenter ses profits de 1 à 1,4 milliard de dollars par rapport au premier trimestre et celle des prix du gaz de 1,5 à 1,9 milliard de dollars.

L’amélioration des marges dégagées par son activité de raffinage devrait pour sa part renforcer son bénéfice de 4,4 à 4,6 milliards de dollars, détaille le groupe.

ExxonMobil souligne parallèlement que d’autres éléments devraient à l’inverse peser sur ses résultats, dont une hausse des dépenses de maintenance ou une baisse saisonnière de la demande en gaz.  

Le groupe, qui doit dévoiler ses résultats officiels pour le deuxième trimestre fin juillet, avait déjà profité au premier trimestre de la hausse des cours du baril d’or noir, qui a grimpé début mars à plus de 130 dollars dans la foulée de l’invasion de l’Ukraine par la Russie avant de redescendre un peu.

Son chiffre d’affaires avait décollé de 53 % à 90,50 milliards de dollars, et son bénéfice net avait doublé, à 5,5 milliards de dollars. Il aurait atteint 8,8 milliards sans une charge de 3,4 milliards de dollars liée à l’arrêt de ses activités en Russie.

L’administration Biden reproche régulièrement aux majors pétrolières de s’enrichir grâce à la flambée des prix de l’énergie sans faire d’efforts pour tenter de résoudre le problème, en produisant beaucoup plus par exemple.  

Le président américain avait même sorti début juin sur le ton de la plaisanterie qu’ExxonMobil avait « gagné plus d’argent que Dieu » au deuxième trimestre.