Le locateur d’équipements et d’outils de chantiers de construction Lou-Tec acquiert son vis-à-vis québécois Accès Location+ afin d’accroître sa présence dans le marché plus spécifique de la location d’équipements de levage.

Publié le 20 juin
Martin Vallières
Martin Vallières La Presse

Avec cette acquisition, d’après ses dirigeants, Lou-Tec consolide aussi sa position de « chef de file » du marché québécois de la location d’équipements sans opérateur et d’outils pour le secteur de la construction et de la réfection de bâtiments et d’infrastructures.

Établie depuis 2004, Accès Location+ emploie 70 personnes dans trois succursales à Belœil, Québec et Laval. Elle gère un parc de 1500 équipements de levage en location auprès d’entreprises des secteurs de la construction et de l’industrie manufacturière.

Pour sa part, l’entreprise Lou-Tec, dont la fondation remonte à 1979, emploie 400 personnes dans son réseau de 28 succursales au Québec et à Hawkesbury, dans l’est de l’Ontario. Le parc d’équipements de Lou-Tec comprend 3000 pièces de machinerie pour usage en chantier et en usine, ainsi que plusieurs milliers d’outils spécialisés pour les travaux de construction et d’entretien de bâtiments.

Lou-Tec acquiert Accès Location+ pour la fusionner, mais tout en conservant sa marque de commerce qui est « déjà bien établie parmi les entrepreneurs ».

« Nous tournons une page importante dans l’histoire d’Accès Location+, et c’est un privilège de se joindre à Lou-Tec. Ensemble, nous serons plus forts pour concrétiser la vision de l’organisation et développer nos parts de marché au Québec et au Canada », indique Luc Bertrand, président d’Accès Location+, lors d’une discussion avec La Presse.

M. Bertrand se joindra d’ailleurs à la haute direction de Lou-Tec à titre de vice-président et nouvel actionnaire minoritaire.

Chez Lou-Tec, cette transaction d’acquisition de croissance survient neuf mois après le remaniement et le renforcement substantiels de son capital-actions avec un groupe de fonds et de sociétés d’investissement en capital de développement pour les PME.

Mené par le fonds Sagard Placements Privés Canada, affilié au conglomérat financier Power Corporation, ce groupe d’investisseurs comprend Partenaires Walter Capital, la société d’État Investissement Québec, la filiale BDC Capital de la Banque de développement du Canada ainsi que le Fonds de solidarité FTQ.

« Avec l’appui de ces partenaires financiers, nous sommes en mesure de consolider notre positionnement en tant que chef de file québécois de la location d’équipement de chantier. Aussi, nous faisons un pas important vers la réalisation de notre vision pour devenir un joueur majeur à l’échelle du pays d’ici 2030 », a indiqué Jean-Marc Dallaire, président et chef de la direction de Lou-Tec, lors d’une discussion avec La Presse.

Parmi les priorités de son plan d’affaires, Lou-Tec veut poursuivre son expansion dans toutes les principales régions économiques au Québec. Et ce, par l’ajout de succursales, comme à Drummondville à la fin de juin, ou par acquisition d’entreprises déjà bien établies dans les régions ciblées.

Lou-Tec a aussi des ambitions d’expansion dans des marchés connexes, comme la location d’équipements temporaires de génération d’énergie et de conditionnement d’air pour les chantiers de construction et les bâtiments industriels.

En parallèle, la haute direction de Lou-Tec et les investisseurs à son capital-actions gardent un œil sur des occasions d’acquisition de croissance hors Québec, en particulier vers l’Ontario et vers l’ouest du Canada.