(Toronto) Un différend très médiatisé sur les prix qui a vu l’un des plus grands fabricants de produits alimentaires du Canada cesser de livrer ses croustilles et ses collations au plus grand épicier du pays a été résolu.

Publié le 11 avril
La Presse Canadienne

Les Compagnies Loblaw, propriétaires des supermarchés Provigo au Québec, ont indiqué lundi que les produits des marques comme Cheetos, Doritos et Ruffles seraient de retour sur les tablettes des magasins d’ici le week-end de Pâques, après avoir résolu le problème avec Frito-Lay Canada.

La porte-parole de Loblaw, Catherine Thomas, a refusé de commenter les négociations avec des fournisseurs spécifiques, mais a précisé que le problème était de fournir de la valeur aux clients.

Elle affirme que l’épicier est heureux de retrouver un assortiment plus large dans ses allées de croustilles à des prix variables pour répondre aux besoins des clients.

Mme Thomas a précisé que les produits commenceraient à être expédiés lundi et que Loblaw s’attend à être entièrement approvisionné avant le week-end.

La porte-parole de Frito-Lay, Sheri Morgan, a confirmé que la société avait résolu les problèmes avec l’un de ses partenaires de vente au détail.

Elle a précisé que Frito-Lay s’était engagée envers ses activités canadiennes et avait hâte de reprendre la distribution des produits d’un océan à l’autre dans les prochains jours.