(Paris) Le géant mondial des cosmétiques L’Oréal a annoncé mardi avoir décidé de « fermer temporairement » ses magasins « gérés en propre » en Russie et « les comptoirs gérés directement dans les grands magasins » dans ce pays, mais son usine située près de Moscou va, elle, continuer à produire.

Publié le 8 mars
Agence France-Presse

Cette usine, inaugurée en 2010 dans la région de Kalouga, au sud de Moscou, fabrique notamment des shampooings et colorations, ainsi que des produits d’hygiène et des produits pour bébés.

Dans une déclaration transmise mardi à l’AFP, le groupe indique en outre avoir « suspendu tous les investissements industriels et publicitaires » en Russie.

« En ce qui concerne notre activité en Russie, nous sommes complètement alignés avec la position du gouvernement français et des autorités européennes », détaille L’Oréal dans cette déclaration, dont la prise d’effet est immédiate.

« Nous avons décidé de fermer temporairement tous nos magasins gérés en propre ainsi que les comptoirs gérés directement dans les grands magasins et nous avons suspendu tous les investissements industriels et publicitaires nationaux », écrit L’Oréal.

En outre, le groupe français a « pris la décision de fermer temporairement les sites d’e-commerce de (ses) marques en Russie », pays où il réalise environ 2 % de son chiffre d’affaires, qui a atteint en 2021 un peu plus de 32 milliards d’euros.

« Nous examinons actuellement la possibilité de prendre des mesures supplémentaires, tout en prenant soin de nos 2200 collaborateurs russes », précise L’Oréal.

Interrogé par l’AFP, le groupe a indiqué que son usine en Russie continuerait à fonctionner.

L’Oréal déclare en outre condamner « fermement l’invasion russe et la guerre menée en Ukraine, qui cause tant de souffrance au peuple ukrainien ».

« Notre absolue priorité est de soutenir nos 326 collaborateurs ukrainiens dont la vie a été littéralement bouleversée. Si certains ont réussi à franchir la frontière, la majorité d’entre eux reste dans le pays dans des conditions de plus en plus insupportables. Nous sommes inquiets pour eux et pour leur sécurité », ajoute L’Oréal, qui précise leur « fournir une assistance financière et un soutien psychologique ».

Vendredi, les géants du luxe LVMH, Kering, Hermès et Chanel avaient annoncé la fermeture « temporaire » de leurs magasins en Russie à la suite de l’invasion par ce pays de l’Ukraine lancée le 24 février.