(New York) Skims, la société co-fondée par Kim Kardashian qui vend des sous-vêtements sculptants, a doublé sa valeur en moins de dix mois, des investisseurs n’hésitant pas à y injecter 240 millions de dollars dans une opération l’évaluant à 3,2 milliards de dollars.

Publié le 27 janvier
Agence France-Presse

La vedette de téléréalité devenue femme d’affaires a créé la société en 2019 avec l’entrepreneur de la mode Jens Grede, dans l’idée de proposer des soutiens-gorges, culottes, justaucorps et combinaisons stretch pour toutes les tailles.

Skims a depuis étendu sa gamme, avec des robes, des pantalons confortables ou des pulls à capuche.

L’entreprise a aussi noué plusieurs partenariats, créant des mini-collections pour l’équipe olympique américaine Team USA ou en collaboration avec la maison Fendi.  

Skims avait déjà levé 154 millions de dollars en avril 2021 lors d’un tour de table mené par Thrive Capital et la valorisant alors 1,6 milliard de dollars.

La société a doublé sa valorisation avec la nouvelle collecte de fonds, emmenée par Lone Pine Capital avec la participation de D1 et les sociétés d’investissement déjà présentes au capital Thrive Capital, Imaginary Ventures et Alliance Consumer Growth.

Skims prévoit d’utiliser l’argent pour accélérer l’innovation, la commercialisation et les partenariats avec d’autres marques, a indiqué la société dans un message à l’AFP.  

Kim Kardashian, âgée de 41 ans, est aussi la créatrice de la marque de produits de beauté KKW. Sa fortune est estimée par le magazine Forbes à 1,2 milliard de dollars.