Le gestionnaire de fonds Fidelity vient de hausser substantiellement sa mise dans Dollarama au point de la faire passer au-dessus de la barre des 10 %.

Publié le 18 janvier
Richard Dufour
Richard Dufour La Presse

Fidelity a acheté pour plus de 110 millions de dollars d’actions du détaillant montréalais au cours de la seule séance boursière du 14 décembre.

L’achat de 1,9 million d’actions le 14 décembre est justement la transaction qui a fait passer la participation de Fidelity à plus de 10 % et provoqué l’obligation de divulgation.

Cette information est révélée dans un document déposé ce mois-ci auprès des autorités réglementaires.

Ce document précise aussi que Fidelity a ainsi amorcé le mois de janvier en détenant un peu plus de 29,9 millions d’actions de Dollarama, l’équivalent d’une participation de 10,05 %.

Fidelity est le plus gros actionnaire institutionnel de Dollarama, devant la Financière Mackenzie (4,4 %) et la Caisse de dépôt et placement du Québec (4,3 %).

Dollarama avait annoncé le 14 décembre que la société de portefeuille privée de la famille Rossy et la Fondation Rossy avaient décidé de vendre 1,9 million d’actions de Dollarama par voie de blocs cédés à une institution financière.

Dollarama, qui a été fondée par Larry Rossy (père de l’actuel PDG, Neil Rossy), avait précisé que la vente d’actions par le holding familial Investissements GRI était réalisée à des fins de diversification financière alors que l’argent récolté par la fondation devait servir à financer des engagements envers des organismes caritatifs.

Après avoir gagné deux recommandations d’achat durant le temps des Fêtes, Dollarama compte maintenant sur l’appui de 9 des 14 analystes qui suivent officiellement le titre.

Un des deux analystes qui vient de suggérer le titre à ses clients est Chris Li, chez Valeurs mobilières Desjardins. Dans une note publiée le 20 décembre, il dit que sa suggestion arrive « peut-être tôt » compte tenu de l’incertitude entourant les marges en raison des pressions inflationnistes actuelles. Il croit toutefois que cette pression est « gérable ».

« Notre récente enquête sur les prix en magasins nous confirme que la proposition de valeur chez Dollarama est convaincante, ce qui procure de la flexibilité pour compenser la pression sur les coûts », dit-il.

Chris Li note par ailleurs que l’action de Dollarama s’est appréciée après la publication des résultats trimestriels le 8 décembre. « C’est une réaction partiellement guidée par un virage des investisseurs vers des titres défensifs en raison de la montée [du variant] Omicron. Il est donc possible que le titre oscille dans une fourchette ou même se replie à court terme. Mais sur un horizon de 12 mois, je m’attends à une appréciation au fur et à mesure que les pressions inflationnistes s’atténuent et que le marché gagne confiance envers la croissance des bénéfices par action pour l’année 2023. »

Chris Li a placé le nom de Dollarama sur la liste des meilleures idées de placement de Valeurs mobilières Desjardins pour 2022.

L’action de Dollarama a clôturé à 63,29 $ lundi à la Bourse de Toronto. Elle a touché un sommet de 64,49 $ le 29 décembre.