(Vancouver) Teck Resources affirme que ses ventes de charbon au quatrième trimestre seront inférieures à ce qu’elle avait estimé auparavant en raison des fortes pluies, des inondations et des coulées de boue en Colombie-Britannique qui ont perturbé les chemins de fer de la province.

Publié le 6 déc. 2021
La Presse Canadienne

La société dit qu’elle prévoit maintenant ses ventes de charbon sidérurgique au quatrième trimestre entre 5,2 millions et 5,7 millions de tonnes, par rapport à des attentes antérieures entre 6,4 millions et 6,8 millions de tonnes, en raison des perturbations ferroviaires vers les terminaux de la vallée du Bas-Fraser en Colombie-Britannique.

Teck, qui a détourné des cargaisons vers les terminaux Ridley à Prince Rupert, en Colombie-Britannique, affirme que lorsque le service ferroviaire sera entièrement rétabli, il sera en mesure de récupérer considérablement les ventes retardées du quatrième trimestre durant la première moitié de l’année 2022.

La production de charbon sidérurgique cette année devrait se situer entre 24,5 millions et 25 millions de tonnes, par rapport aux prévisions précédentes de près de 25 millions de tonnes.

Teck a estimé son coût comptant des ventes annuelles ajusté pour 2021 à environ 64 $ à 66 $ la tonne, légèrement au-dessus de ses prévisions précédentes de 59 $ à 64 $ la tonne. Les coûts de transport pour l’année complète devraient se situer entre 44 $ et 46 $ la tonne, comparativement aux prévisions antérieures de 42 $ la tonne.

Cependant, la société affirme que l’augmentation des coûts est plus que compensée par les prix élevés du charbon sidérurgique. Le prix moyen du charbon sidérurgique pour les trois mois qui se sont terminés le 30 novembre s’est établi à 371 $ US la tonne, en hausse de 168 $ US la tonne par rapport à la moyenne sur trois mois à la fin août.