(Winnipeg) Great-West Lifeco a affiché mercredi un bénéfice net du deuxième trimestre en baisse de 9,2 % par rapport à la même période l’an dernier, pendant laquelle l’assureur avait profité du redressement des marchés qui a suivi l’impact de la pandémie de COVID-19 du premier trimestre de 2020.

La Presse Canadienne

L’assureur établi à Winnipeg a réalisé un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 784 millions, ou 84 cents par action, ce qui se comparait à un profit de 863 millions, ou 93 cents par action, un an plus tôt.

En excluant certains éléments non récurrents, le bénéfice « fondamental » de Great-West s’est établi à 826 millions, ou 89 cents par action, en hausse de 17 % par rapport à celui de 706 millions, ou 76 cents par action, du même trimestre de l’année précédente.

Cette croissance était attribuable à la contribution de 63 millions de Massachusetts Mutual Life Insurance Company (MassMutual), acquise en décembre, ainsi qu’à l’amélioration des marchés boursiers et aux résultats favorables au chapitre de la morbidité en Europe et au Canada.

Les analystes s’attendaient à ce que Great-West réalise un bénéfice fondamental de 79 cents par action, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Le Canada a été le contributeur le plus important au bénéfice fondamental, générant un profit de 293 millions, mais celui-ci était en baisse de 7 % par rapport à l’an dernier. Le profit en provenance des États-Unis a plus que doublé à 190 millions, tandis que celui de l’Europe a avancé de 2,8 % à 184 millions.

« Nos résultats pour le deuxième trimestre sont tributaires des excellents résultats affichés par nos divers secteurs, ainsi que de la solidité des activités de souscription. En outre, nos activités d’intégration d’entreprises se poursuivent au sein de l’exploitation américaine et elles devraient générer les résultats financiers attendus, tout en favorisant la rétention des clients », a indiqué dans un communiqué le chef de la direction, Paul Mahon.

Les actifs consolidés sous gestion totalisaient 2200 milliards en date 30 juin, une valeur en hausse de 9 % par rapport à six mois plus tôt.