(Paris) Airbus a annoncé jeudi avoir enregistré 73 commandes d’avions commerciaux en juin, dont 70 monocouloirs de la part de la compagnie américaine United Airlines, et livré 77 appareils.

Agence France-Presse

Ces livraisons, à 44 clients différents, marquent une nette hausse du rythme pour l’avionneur européen, qui avait remis seulement 50 appareils à leurs nouveaux propriétaires en mai, dans un contexte toujours marqué par la crise de la COVID-19.

United Airlines a annoncé le 29 juin la plus grosse commande de son histoire, pour 270 appareils monocouloir : 200 Boeing 737 MAX et 70 Airbus A321neo de plus de 200 sièges.

Les trois autres commandes de juin chez Airbus concernent un moyen-courrier A220 et un autre A321neo à un client « non identifié », et un gros porteur A330-300 à un « client privé ».

La commande d’United a permis à Airbus de repasser en territoire positif pour le nombre d’appareils dans son carnet en 2021. L’avionneur comptabilise 165 commandes depuis le début de l’année, mais aussi 127 annulations, portant le solde à 38 commandes nettes.

Les livraisons sont un indicateur fiable de la rentabilité dans l’aéronautique : les clients paient la majeure partie de la facture au moment où ils prennent possession des avions.

Depuis le début de l’année, Airbus a livré 297 appareils à 67 clients. Il en avait livré 566 en 2020.

Prévoyant une sortie de crise, l’avionneur a annoncé à ses fournisseurs qu’il allait augmenter ses cadences de 40 avions de la famille A320 produits actuellement chaque mois à 43 cet été, 45 en fin d’année et 64 en 2023. Il en produisait 60 par mois avant la crise.

Son carnet de commandes s’établissait fin juin à 6925 appareils.