(New York) Le cabinet de conseil PwC souhaite investir 12 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années afin de mieux répondre aux nouveaux besoins des clients dans des domaines comme l’intelligence artificielle et le changement climatique, créant au passage 100 000 nouveaux emplois.  

Agence France-Presse

Cela correspond à une augmentation des effectifs de 35 % pour le cabinet, qui emploie actuellement 284 000 collaborateurs, détaille un communiqué mardi.

PwC, basé à Londres, veut aider ses clients à faire face aux « changements fondamentaux qui traversent le monde, dont les innovations technologiques, le changement climatique, les fractures géopolitiques et les effets continus de la pandémie de COVID-19 », est-il écrit dans le communiqué.  

Le groupe prévoit notamment de renforcer ses compétences sur les sujets liés à l’environnement, le social et la gouvernance (ESG).  

PwC veut également déployer de nouvelles technologies pour améliorer la qualité de ses audits et proposer plus de formation aux dirigeants.  

Le cabinet souhaite aussi étendre l’usage de l’intelligence artificielle, de la réalité virtuelle et d’autres technologies émergentes pour apporter des conseils plus avisés à ses clients et utiliser plus de technologies pour automatiser certaines tâches.

La stratégie de PwC, baptisée « la nouvelle équation », passe également par un renforcement de ses activités dans la région Asie-Pacifique, avec le but d’y doubler ses activités.  

« Qu’il s’agisse de la pandémie, du changement climatique, de l’injustice sociale ou de la fracture numérique, on s’attend de plus en plus à ce que les entreprises aient un rôle à jouer dans la résolution des problèmes de société plus larges », a souligné le patron de PwC, Bob Moritz, dans le communiqué.  

« Notre nouvelle stratégie consiste à aider nos clients à relever leurs défis les plus difficiles et à agir pour la société et la planète », a-t-il ajouté.