(Saint-Jean) Le chef du syndicat représentant les travailleurs du champ pétrolifère Terra Nova, au large de Terre-Neuve, se dit préoccupé par les répercussions économiques de l’abandon possible du site.

La Presse Canadienne

Le président de la section locale 2121 d’Unifor, Dave Mercer, a déclaré vendredi qu’il connaissait 11 familles de travailleurs du secteur pétrolier qui ont quitté la province au cours des six derniers mois parce que l’avenir du champ pétrolifère demeure sombre.

Le grand patron de Suncor Energy, principal exploitant du projet, a déclaré mercredi qu’un arrêt complet est de plus en plus possible pour ce gisement sous-marin situé à environ 350 kilomètres au sud-est de Saint-Jean.

Le président de Suncor, Mark Little, a déclaré que son entreprise souhaitait achever des travaux qui prolongeraient d’une décennie la durée de vie du champ pétrolifère, mais tous les actionnaires ne sont pas d’accord.

Il a ajouté que la fenêtre pour faire le travail se fermait et qu’une décision sur l’abandon possible du champ pétrolifère serait prise le 15 juin.

M. Mercer a indiqué que si Suncor met fin à la situation, des milliers de personnes seront touchées et il craint que les exploitants du projet pétrolier extracôtier West White Rose, dont l’avenir est également inconnu, n’emboîtent le pas.