L’ambitieux projet de réalité virtuelle axée sur la Station spatiale internationale du studio montréalais Félix & Paul a reçu ce vendredi un coup de pouce de Québec, qui a annoncé un soutien financier remboursable de 8 millions.

Karim Benessaieh
Karim Benessaieh La Presse

Ce projet, évalué à 38,6 millions, vise à prendre des images de l’extérieur de la Station spatiale internationale (SSI). On veut aussi adapter la technologie pour produire des expériences de réalité virtuelle à l’intérieur des véhicules dans le cadre de futures missions lunaires.

On estime que le projet créera 8 emplois permanents, en plus des 30 contractuels embauchés pour sa conception. Une partie du soutien financier consiste en un prêt dont le taux d’intérêt n’a pas été divulgué, l’autre est un prêt qui pourrait être converti en actions du studio, a expliqué en point de presse Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation.

« Ce projet fait rayonner le Québec à l’international, dans le domaine de la production multimédia de qualité […] “Visez les étoiles, atteignez la Lune” prend tout son sens avec les projets de Félix & Paul. » Il a noté que ce sera « une caméra québécoise qui permettra au monde entier de voir la première femme qui mettra le pied sur la Lune ».

Pour le studio Félix & Paul, ce coup de pouce de Québec permettra une première, l’envoi d’une caméra de réalité virtuelle dans le vide spatial pendant cinq jours, puis permettra la distribution de l’œuvre, a renchéri Stéphane Rituit, cofondateur et PDG. « Notre intention est d’amener des millions de spectateurs à vivre de manière unique et immersive l’aventure humaine de l’exploration spatiale », a-t-il déclaré.

Le Centre Phi présentera par ailleurs en première mondiale à l’été, en collaboration avec Félix & Paul, l’exposition L’infini, qui comprend notamment des images inédites de Space Explorers, une visite guidée de la SSI tournée en 2019 avec l’astronaute David Saint-Jacques.