La valeur boursière de la multinationale québécoise de l’ingénierie, WSP Global, bondit à plus de 15 milliards de dollars jeudi après l’annonce de résultats forts à son premier trimestre de l’année 2021.

Martin Vallières
Martin Vallières La Presse

Tout juste passée au-dessus des 135 $ par action, en hausse de 9 % par rapport au prix de clôture de mercredi, il s’agit d’une valeur boursière record pour WSP Global, en hausse de 60 % sur un an, et de 86 % sur trois ans.

En contexte, cette valeur boursière de WSP au-dessus des 15 milliards est maintenant trois fois plus élevée que celle de sa voisine montréalaise et rivale SNC-Lavalin.

Stagnante aux environs de 27 $ par action, soit 4,8 milliards en tout, la valeur boursière de cet ex-porte-étendard de l’ingénierie civile au Québec peine encore à se relever de ses dernières années très troubles. SNC-Lavalin annoncera demain ses résultats de premier trimestre 2021.

Entre temps, chez WSP Global, ses actionnaires ont manifestement de quoi se réjouir à l’occasion de leur assemblée annuelle qui a lieu aujourd’hui par webconférence, pour une deuxième année consécutive, en raison des restrictions sanitaires de pandémie.

Dans ses résultats de premier trimestre, annoncés mercredi soir après la clôture des marchés boursiers, WSP Global affiche une forte augmentation de ses bénéfices en dépit de revenus encore en baisse par rapport au premier trimestre 2020.

Le bénéfice net trimestriel s’est élevé à 88 millions, comparativement à 14,3 millions un an plus tôt.

Avec deux jours ouvrables de moins au cours du premier trimestre, les revenus totaux ont diminué de 4,8 % à 2,1 milliards de dollars, comparativement à 2,2 milliards un an plus tôt.

Selon la haute direction de WSP Global, le bénéfice trimestriel a augmenté principalement en raison d’une meilleure productivité dans les régions où l’entreprise opère, ainsi que la baisse de ses coûts de financement, d’acquisition et de restructuration.

Dans ses premiers commentaires par communiqué, avant l’assemblée des actionnaires, le président et chef de la direction de WSP, Alexandre L’Heureux a indiqué que « compte tenu de notre performance à ce jour, de la solidité de notre bilan, de la vigueur de notre carnet de commandes, nous sommes optimistes quant au retour à la croissance au deuxième trimestre et réaffirmons nos perspectives. Cela nous positionne favorablement pour réaliser nos ambitions stratégiques (de la période) 2019-2021 en dépit d’un contexte sans précédent. »