(Montréal) Bombardier a annoncé mardi son intention de vendre sa participation restante (3,1 % du capital) dans le groupe français Alstom qu’il avait obtenue en lui cédant en janvier ses activités ferroviaires.

Agence France-Presse

Bombardier a indiqué dans un communiqué qu’il allait céder plus de 11,5 millions d’actions du constructeur ferroviaire dans le cadre d’un placement auprès d’un groupe d’investisseurs, valorisé à 527,2 millions d’euros en Bourse mardi.

Le constructeur ferroviaire français est devenu fin janvier le numéro deux mondial du secteur, loin derrière le Chinois CRRC, en bouclant le rachat de la division Transport de Bombardier pour 8,2 milliards CAN.

Bombardier avait tiré un produit net de 3,6 milliards de dollars américains de cette vente, y compris environ pour 600 millions de dollars d’actions d’Alstom.

Bombardier est devenu exclusivement un constructeur de jets d’affaires après la cession de sa division Transport, précédée par celle regroupant les avions commerciaux.

Alstom a changé dans l’opération d’actionnaire de référence, la Caisse de dépôt et placement du Québec détenant désormais 17,5 % de son capital, tandis que Bouygues est descendu à environ 6 %.