(Toronto) Magna International a l’intention d’étendre sa capacité de construction mondiale en Amérique du Nord, alors qu’elle se concentre sur la production de véhicules électriques.

La Presse Canadienne

Lors d’une présentation aux investisseurs, les dirigeants de Magna ont indiqué que la société de pièces automobiles établie à Aurora, en Ontario, prévoyait de devenir un chef de file de l’industrie en Amérique du Nord tout en visant la carboneutralité d’ici 2030.

Le chef de la direction Seetarama Kotagiri a indiqué que la société s’associerait à davantage de sociétés étrangères en démarrage, comme elle l’a fait récemment en annonçant une collaboration avec Innoviz Technologies pour sa transition vers les véhicules électriques.

La société en démarrage israélienne de mobilité électrique REE a annoncé lundi un partenariat avec Magna pour développer des véhicules électriques modulaires.

L’année dernière, le fournisseur a signé un accord avec LG Electronics pour créer une coentreprise appelée LG and Magna e-Powertrain JV pour fabriquer des composants pour voitures électriques.

La société a dit s’attendre à ce que ses ventes atteignent entre 43,0 milliards US et 45,5 milliards US en 2023.