(New York) Le retour en service du 737 MAX a soutenu les livraisons d’avions commerciaux de Boeing au premier trimestre et de nouveau stimulé les commandes en mars, selon des données publiées mardi par l’entreprise.

Agence France-Presse

Le constructeur américain a livré 77 avions sur les trois premiers mois de l’année, dont 58 MAX, ce qui représente une amélioration par rapport aux 50 appareils livrés sur la même période l’an dernier.  

C’est toutefois à peine la moitié des 149 avions acheminés chez des clients au premier trimestre 2019, avant que le 737 MAX ne soit cloué au sol pendant plus de vingt mois à la suite de deux accidents mortels et que la pandémie n’affecte le transport aérien.

Le produit phare du constructeur a été autorisé fin 2020, début 2021, à retourner dans le ciel par la plupart des autorités de l’aviation dans le monde, permettant à Boeing de reprendre les livraisons.

Grâce à 185 commandes de MAX, Boeing a également enregistré en mars plus de commandes (196) que d’annulations (156) pour le deuxième mois d’affilée.

Southwest a notamment passé des ordres d’achats pour 100 appareils, United Airlines pour 25 avions supplémentaires et la société d’investissement 777 Partners pour 24 MAX.

Mais l’appareil fait face à de nouveaux déboires depuis la semaine dernière, Boeing ayant demandé à 16 compagnies de ne plus utiliser certains avions le temps de régler un « problème électrique potentiel ».

L’avionneur a par ailleurs repris en mars les livraisons du 787 « Dreamliner », suspendues depuis novembre suite à la découverte de défauts de fabrication l’été dernier.