(New York) L’action du groupe de tourisme spatial Virgin Galactic chutait lourdement à Wall Street vendredi après la vente par le président de son conseil d’administration, Chamath Palihapitiya, de son investissement personnel au sein de l’entreprise.  

Agence France-Presse

À la mi-séance, la compagnie, fondée par le milliardaire britannique Richard Branson, plongeait de près de 11 % après être tombée de jusqu’à -20 % en début de journée.

Selon un document transmis au gendarme boursier américain, M. Palihapitiya a vendu mardi et mercredi ses 6,2 millions d’actions Virgin Galactic détenues à titre personnel pour un total d’environ 213 millions de dollars.

Le célèbre investisseur californien avait aidé Virgin Galactic à entrer en Bourse en 2019 grâce à une fusion avec Social Capital Hedosophia.

Social Capital Hedosophia est une SPAC (« Special Acquisition Purpose Company »), une compagnie sans activité commerciale dont le but est de faciliter une introduction boursière.  

À ce titre, M. Palihapitiya conserve indirectement 15,8 millions d’actions de Virgin Galactic aux côtés de Ian Osborne avec qui il l’a co-fondé.

Selon un communiqué obtenu par plusieurs médias américains, l’investisseur de 44 ans compte utiliser l’argent issu de la vente pour financer un « gros investissement » lié à la lutte contre le changement climatique.

Il avait déjà vendu près de 4 millions d’actions Virgin Galactic en décembre.

L’entreprise a récemment accumulé plusieurs revers, qui ont fait tanguer son cours en Bourse.

La semaine dernière, elle a annoncé qu’elle repoussait à début 2022 le début de ses vols commerciaux dans l’espace. L’objectif, lors de la fusion avec Social Capital Hedosophia, avait été fixé à l’été 2020.

Par ailleurs, George Whitesides, ex-directeur général de Virgin Galactic, a abandonné ses fonctions de directeur spatial du groupe, rapportent plusieurs médias américains.

L’action Virgin Galactic a perdu 27 % la semaine dernière et s’apprêtait à subir une chute de la même ampleur cette semaine.