Les sociétés minières ont versé 387,3 millions au gouvernement du Québec en 2019, a fait savoir le ministère de l’Énergie et des Ressources.

Hélène Baril Hélène Baril
La Presse

Il s’agit d’une augmentation de 37 % par rapport à l’année 2018.

Les minières ont versé 387,3 millions au gouvernement du Québec en 2019, a fait savoir le ministère de l’Énergie et des Ressources. Il s’agit d’une augmentation de 37 % par rapport à l’année 2018. La forte demande pour le minerai de fer et l’augmentation du prix de l’or expliquent la hausse des redevances, qui sont calculées sur la valeur de la production.

Les entreprises qui ont versé le plus de redevances sont Arcelor Mittal, qui exploite le fer de la Côte-Nord (138,1 millions), et Canadian Malartic, avec sa mine d’or du même nom en Abitibi (70,8 millions). À elles deux, ces entreprises ont donc versé la moitié des redevances totales de 2019.

L’augmentation de 37 % des droits miniers en 2019 « témoigne du dynamisme des sociétés minières actives au Québec », selon l’Association minière du Québec.

« L’industrie minière sera donc un partenaire de premier plan pour assurer la relance économique post-pandémie, a fait valoir Josée Méthot, la présidente-directrice générale de l’AMQ.

Le secteur minier fournit de l’emploi à 48 000 personnes au Québec dont la masse salariale totale est de 1,8 milliard.

L’exploitation minière a rapporté 220 millions en redevances en 2017, 287 millions en 2018 et 387 millions en 2019, l’année des plus récentes statistiques.