(Montréal) Les revenus d’Air Canada ont baissé de 70 % en 2020 à cause de la COVID-19 et des restrictions imposées aux voyageurs. Le transporteur aérien basé à Montréal rapporte vendredi une perte nette de 4,6 milliards, soit une perte par action diluée de 16,47 $, alors qu’en 2019, Air Canada avait dégagé un bénéfice net de 1,5 milliard, soit un bénéfice dilué par action de 5,44 $.

Mis à jour le 12 févr. 2021
Antoine Trussart
Antoine Trussart La Presse

Le total des revenus s’est établi à 5,8 milliards en 2020, en dégringolade de 13,3 milliards, ou de 70 %, en regard de l’exercice 2019. De plus, au 31 décembre dernier, la dette nette d’Air Canada s’est établie à 5 milliards, en hausse de 2,1 milliards par rapport au 31 décembre 2019.

L’entreprise constate que le nombre de passagers transportés a baissé de 73 % dans ce que son président et chef de la direction Calin Rovinescu qualifie de « l’année la plus sombre de toute l’histoire de l’aviation commerciale » dans un communiqué.

Au quatrième trimestre de l’exercice 2020, la compagnie a subi une perte nette de 1,2 milliard, soit une perte par action diluée de 3,91 $, alors qu’un an plus tôt, elle rapportait un bénéfice net de 152 millions, ou 0,56 $ par action diluée.

Au cours de la dernière année, Air Canada a notamment dû procéder à des réductions d’effectif visant plus de 20 000 employés, soit plus de la moitié de son personnel, en raison de la crise provoquée par la pandémie mondiale.

L’entreprise a également procédé au retrait devancé de certains appareils plus anciens et moins efficaces et a dû revoir certaines commandes à la baisse, y compris sa commande d’appareils Airbus A220, l’ancienne C-Series de Bombardier.

En ce qui a trait au projet d’acquisition de Transat A. T., Air Canada a reçu jeudi l’approbation des autorités réglementaires canadiennes, mais la transaction demeure assujettie à d’autres approbations. Air Canada maintient que la transaction devait être clôturée au plus tard lundi prochain, mais rappelle que le délai peut être prolongé à tout moment par accord des parties et reste en vigueur à moins de résiliation par l’une des parties.

Le PDG Calin Rovinescu reconfirme également son projet de retraite. Le 15 février prochain, il sera remplacé à la tête d’Air Canada par Michael Rousseau, actuel chef de la direction adjoint et chef des affaires financières.

– Avec La Presse Canadienne