Alimentation Couche-Tard a présenté une proposition amicale à la direction de Carrefour qui donne une valeur de 25,5 milliards de dollars canadiens au géant français de l’alimentation.

Richard Dufour
Richard Dufour La Presse

La proposition de Couche-Tard est de 20 euros par action de Carrefour, l’équivalent d’une prime de près de 30 % par rapport au cours de clôture de l’action de Carrefour mardi à la Bourse de Paris.

Couche-Tard a précisé mercredi matin que le montant proposé devrait en grande majorité être en argent. Des observateurs avaient déjà commencé à spéculer à l’effet qu’une émission d’actions et un échange d’actions pouvaient être des moyens de limiter le niveau d’endettement advenant qu’une transaction se concrétise.

« Les termes de la transaction sont toujours en discussions et demeurent soumis à une vérification diligente », indique Couche-Tard dans son communiqué publié mercredi.

« Il n’y a aucune certitude à ce stade que ces discussions déboucheront sur un accord ou une opération. Dans le cadre de sa revue d’opérations stratégiques, Couche-Tard continuera de se focaliser sur la création de valeur pour ses parties prenantes », est-il ajouté.

Carrefour exploite plus de 12 500 magasins dans une trentaine de pays, dont 1200 hypermarchés, environ 2400 épiceries plus conventionnelles et approximativement 7700 dépanneurs.

L’action de Couche-Tard a cédé 8 % de sa valeur au début de la séance boursière de mercredi à Toronto.