(Toronto) Corus Entertainment s’attend à connaître une reprise plus tard en 2021, après avoir dépassé les attentes des analystes au premier trimestre malgré la baisse de ses profits et de ses revenus.

La Presse Canadienne

« Notre équipe fait des progrès significatifs dans l’exécution disciplinée de notre plan stratégique, qui est conçu pour nous amener à la croissance des revenus consolidés d’une année à l’autre », a expliqué mardi le chef de la direction, Doug Murphy, lors d’une conférence téléphonique.

« Nous avons commencé notre nouvel exercice avec un trimestre plus solide que prévu. »

La société médiatique a réalisé un profit attribuable aux actionnaires de 76,7  millions, soit 37 cents par action, pour le trimestre clos le 30 novembre.

Ce résultat se comparait à un profit de 78,1  millions, ou 37 cents par action, pour la même période un an plus tôt.

Les revenus trimestriels ont totalisé 420,4  millions, ce qui représentait une baisse de 10 % par rapport à ceux de 467,9  millions du même trimestre un an plus tôt. Mais ils étaient néanmoins en avance sur les prévisions de l’entreprise et le résultat du quatrième trimestre, a souligné le directeur financier, John Gossling.

Les revenus du segment de la télévision ont diminué de 9 % tandis que ceux de la radio ont chuté d’environ 25 % en raison des restrictions liées à la pandémie imposées aux entreprises des marchés locaux.

Sur une base ajustée, Corus a dégagé un profit par action de 38 cents, ce qui était équivalent à celui réalisé un an plus tôt.

Les analystes s’attendaient à ce que Corus réalise un profit ajusté de 31 cents par action à partir d’un chiffre d’affaires de 417,3  millions, selon les prévisions recueillies par la société de données financières Refinitiv.

Corus a reçu 25  millions de la subvention salariale fédérale.

La société s’attend à ce que le déploiement du vaccin contre la COVID-19 soit « la seule chose qui remettra notre économie sur les rails ».

« Nous sommes bien placés pour répondre aux besoins de tous nos partenaires et parties prenantes alors que nous nous engageons sur la voie de la reprise », a affirmé M. Murphy aux analystes.

La pandémie a retardé la mise en ondes de bon nombre de ses émissions de télévision en raison de l’interruption de la production en Amérique du Nord.

Cependant, une plus solide programmation pendant les mois d’hiver devrait entraîner une hausse des auditoires.

Corus détient 33 services de télévision spécialisée, 39 stations de radio et 15 stations de télévision conventionnelle, ainsi que d’autres actifs.