(Londres) La célèbre marque britannique de chaussures Dr. Martens a annoncé lundi vouloir s’introduire en Bourse à Londres prochainement pour poursuivre son développement à l’international et après avoir tenu le choc face à la pandémie.

Agence France-Presse

Dr. Martens dévoile son projet dans un communiqué mais sans donner de calendrier pour ce qui constituerait l’une des plus grandes entrées sur le marché de ce début d’année.

La marque prévoit une cession d’actions par des actionnaires existants, représentant au moins 25 % du capital, avec une option pour 15 % supplémentaire.

Elle appartient au fonds d’investissement Permira qui l’a rachetée début 2014 pour 300 millions de livres.

Dr. Martens (prononcer Doc Martens, NDLR), marque indissociable du mouvement punk, a été fondée en 1960.

Elle vend à l’heure actuelle plus de 11 millions de paires par an dans plus de 60 pays pour un chiffre d’affaires annuel de 672 millions de livres.

En dépit du choc économique de la pandémie, le groupe a vu ses résultats bondir pour les six mois achevés à fin septembre, avec une hausse de 18 % du chiffre d’affaires et de 30 % du résultat brut d’exploitation sur un an.

La marque met l’accent désormais sur la vente directe auprès des consommateurs notamment en ligne, en investissant massivement.

Elle entend moins dépendre des revendeurs qui représentent encore la majorité des résultats.

« L’annonce de notre intention d’être coté reflète tout ce que nous avons accompli depuis sept ans. Ce qui est encore plus important c’est le potentiel de croissance significatif dans le monde », estime Kenny Wilson, directeur général du groupe.

L’entreprise a son siège dans le centre de l’Angleterre, sur le site de l’usine originelle, mais la majorité de la production provient désormais d’Asie.

À l’origine chaussure orthopédique dotée d’une semelle à coussin d’air, la Dr. Martens est née de la rencontre entre le médecin allemand Klaus Maertens et l’industriel britannique Bill Griggs, spécialisé dans la chaussure utilitaire.

Le premier exemplaire a été produit en 1960 et a ensuite été adopté par Pete Townshend, guitariste du groupe The Who, et divers mouvements de la contre-culture au Royaume-Uni.